Maroc: Les relations -américaines au beau fixe

  • 04 septembre 2020 / Analyses / 116 / Fares RAHAHLIA


Maroc:         Les relations -américaines au beau fixe

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a souligné, mardi à Rabat, le bien fondé de la conclusion d'un accord Maroc-USA relatif à la consolidation des privilèges et de l'immunité diplomatiques, y voyant la preuve d'une "alliance inébranlable" qui "continue de croître et de prospérer". "En accordant réciproquement à nos postes consulaires des privilèges et immunités plus favorables que ceux garantis actuellement par la Convention de Vienne sur les relations consulaires, nous démontrons concrètement le haut niveau de confiance atteint entre nos deux pays", a-t-il assuré dans une intervention à l'occasion de la signature en visioconférence de l'accord bilatéral relatif à la consolidation des privilèges et de l'immunité diplomatiques. Paraphé par David Fischer, ambassadeur des Etats-Unis à Rabat et Anas Khales, ambassadeur, directeur du protocole au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, lors d'une cérémonie co-présidée par Nasser Bourita et le Secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, l'accord vise à garantir le fonctionnement efficace des représentations diplomatiques des deux parties. Passant en revue une "riche histoire de relations bilatérales" à la fois unique et aussi vieille que les Etats-Unis eux-mêmes, le ministre n'a pas manqué de souligner que cet accord permettra de mieux soutenir "le travail important effectué par nos agents consulaires respectifs au service de nos citoyens à l'étranger". "Cet accord accompagnera également notre coopération croissante dans ce domaine", at-il dit, affirmant qu'il s'agit aussi de l'illustration du souhait des deux parties de "moderniser" le droit diplomatique international. Au volet des relations bilatérales, Nasser Bourita a relevé que Rabat et Washington "ont toujours été unis du bon côté de l'Histoire, que ce soit lors des événements majeurs qui ont marqué le XXème siècle ou en soutenant les nobles valeurs de paix et de coexistence". "Aujourd'hui plus que jamais, nos nations continuent d'œuvrer en étroite collaboration pour relever les divers défis du XXIème siècle et promouvoir la sécurité, la stabilité et la prospérité partagée de nos peuples", a fait valoir le ministre, soulignant l'apport de S.M le Roi Mohammed VI à la consolidation des relations bilatérales. "Sa Majesté le Roi Mohammed VI a choisi d'honorer le traité d'amitié et de paix scellé il y a deux siècles et demi, en le hissant à un niveau sans précédent: celui d'une alliance authentique, fondée sur des intérêts communs, des valeurs partagées et une constance sans faille", s'est félicité M. Bourita, mettant en relief la profondeur des relations maroco-américaines qui remontent à 1777. De son avis, le Maroc et les Etats-Unis ont réussi, au fil des années, à mettre en place des instruments efficaces et des outils novateurs de coopération dans tous les secteurs. L'accord de libre-échange, deux pactes consécutifs du Millennium Challenge Corporation (MCC) et le Dialogue stratégique américano-marocain, dont le cadre permet de mener des consultations régulières de haut niveau sur les questions bilatérales, régionales et internationales, sont autant d'exemples cités par Nasser Bourita. Lequel s'est félicité de la coopération en matière de défense et de sécurité, qui est, selon lui, "un phare d'excellence", comme en témoignent le statut du Maroc en tant qu'allié majeur hors-OTAN des Etats-Unis, ainsi que la coopération fructueuse en matière de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent dans le monde. "Notre histoire est un rappel constant du caractère exceptionnel de nos relations diplomatiques. Aujourd'hui, nous confirmons, le cas échéant, que notre engagement dans l'alliance maroco-américaine est plus dynamique et prometteur que jamais", a-t-il ajouté, jugeant nécessaire de mettre à profit "un potentiel inexploité". "Alors que nous nous tournons vers l'avenir, nous voyons un potentiel inexploité qui permettra à notre coopération de se renforcer et de se diversifier, et dont le succès futur est assuré par l'engagement ferme de S.M le Roi Mohammed VI à perpétuer l'héritage de ses ancêtres et à hisser notre partenariat stratégique à des niveaux encore plus élevés", a conclu Nasser Bourita. Pour sa part, Mike Pompeo a souligné que l'accord relatif à la consolidation des privilèges et de l'immunité diplomatiques signé mardi par les Etats-Unis et le Maroc est une "nouvelle avancée" dans les relations d'amitié ancestrale liant Rabat et Washington tout en exprimant sa gratitude à SM le Roi Mohammed VI pour son soutien à l'élaboration de cet accord qui vise à garantir le fonctionnement efficace des représentations diplomatiques des deux pays. "Nos liens étroits ne sont guère surprenants. Le Maroc et les Etats-Unis sont les plus vieux amis", a indiqué Mike Pompeo dans une intervention à l'occasion de la signature en visioconférence de cet accord lors d'une cérémonie co-présidée avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita. Le chef de la diplomatie américaine a ajouté que "cet accord, ainsi que le nouveau consulat que nous commencerons à construire à Casablanca plus tard cette année, illustrent l'importance attachée par nos deux nations à la sécurité et au moral de nos équipes et leurs familles". "Le personnel consulaire de nos pays mérite les mêmes privilèges et protections que le personnel de nos ambassades", s'est-il félicité. Rappelant que le Royaume a été la "première nation à nous reconnaître en décembre 1777", Mike Pompeo a indiqué que la plus ancienne propriété diplomatique des Etats-Unis, la Légation américaine à Tanger, fête l'année prochaine ses 200 ans. "C'est notre seul monument national historique qui se trouve à l'extérieur des Etats-Unis", a-t-il dit. Le chef de la diplomatique américaine a tenu, à cette occasion, à saluer l'amélioration constante des relations marocoaméricaines, notant que les deux pays ont élargi ces dernières années le partenariat stratégique à travers l'accord de libre-échange, renforcé la coopération sécuritaire, et intensifié les efforts conjoints pour la promotion de la tolérance et les libertés religieuses. 


source: Challenge

Analyste: Nasser Bourita

Diplomate, homme politiqueExpert en relations internationales...

A voir aussi