Maroc: «La Bourse au mois de novembre»

  • 09 décembre 2020 / Analyses / 145 / Fares RAHAHLIA


Maroc:            «La Bourse au mois de novembre»

Trois questions à Farid Mezouar (Directeur exécutif de flm.ma)
Quel a été le comportement du MASI en novembre?
Le MASI a poursuivi sur sa lancée du mois d'octobre avec une hausse de 5,1% au mois de novembre qui a ramené la baisse annuelle à -9,7%. En effet, la Bourse de Casablanca a bénéficié du signal technique du rebond sur le support des 10.000 points, de la découverte du vaccin anti-Covid, de la distribution de dividendes par Attijariwafa, de la hausse du poids dans le MSCI FM, du lancement de l'IPO d'Aradei ainsi que des annonces encourageantes de CA 2020 T3. En effet, selon nos calculs, la baisse du CA agrégé a été ramenée au niveau de -4% à fin septembre (hors effet prix de l'énergie), ce qui est très raisonnable en période de crise.
Est-ce que le MASI peut poursuivre son trend haussier?
Pour les perspectives, nous croyons à Flm dans un retracement complet et un retour vers les 12.600 points, soit un gain potentiel de gain supplémentaire de 14,6%. Un tel scénario est étayé par la confirmation de la reprise des revenus des sociétés cotées au troisième trimestre. Il en est de même pour l'entrée en vigueur du Fonds Mohammed VI et du lancement du plan de relance. De même, le démarrage effectif de la campagne de vaccination anti-Covid sera un signal sur le début de retour à la normalité. Aussi, malgré le frémissement récent des taux d'intérêts, ceux-ci demeurent assez bas dans l'absolu, notamment après un retour progressif vers la normalité des dividendes.
Peut-on s'attendre à de nouvelles OPV en Bourse?
Au niveau théorique, la hausse des cours et des niveaux de valorisation exerce un appel d'air pour les candidats à la cotation. Surtout, le programme Elite de la Bourse compte 94 entreprises labellisées après 4 ans de lancement. Aussi, l'Etat qui va chercher des liquidités en 2021, peut être tenté par un retour aux privatisations par voie de Bourse. Par ailleurs, un nouveau compartiment «Principal F», destiné à la négociation des titres de capital, a été créé au niveau du marché principal de la Bourse des valeurs. Il est destiné aux entreprises de taille intermédiaire avec la possibilité de ne diffuser dans le public que des titres de capital représentant au moins 10% du capital social au moment de l'admission. D'ailleurs, Aradei a déjà saisi cette opportunité pour son OPV.


source: Aujourd'hui le Maroc

Analyste: Farid Mezouar

Administrateur expérimenté avec une expérience démontrée de travail dans le secteur des services financiers. Compétent en recherche d'actions, en gestion d'actifs, en négociation d'actions, en actions...

A voir aussi