Maroc: accéléré le virage numérique de notre pays»

  • 25 décembre 2020 / Analyses / 101 / Fares RAHAHLIA


Maroc:            accéléré le virage numérique de notre pays»

Mohammed Drissi Melyani, directeur général de l'ADD
Le directeur de l'Agence de développement digital (ADD), Mohammed Drissi Melyani, a accordé une interview à la MAP dans laquelle il met l'accent sur l'importance de la digitalisation en cette période de crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19) et sur l'essor de ce secteur :
La crise liée à la pandémie du covid-19 a mis en évidence l'importance de la digitalisation dans divers domaines (éducation, banques, achats et paiements en ligne, conférences, etc.). Quelle est votre lecture de cet essor du digital au Maroc ?
Le constat est sans appel, la crise sanitaire que nous vivons depuis mars dernier a fortement accéléré le virage numérique de notre pays. En effet, l'esprit d'innovation marocain et l'adoption des technologies numériques ont indéniablement contribué à renforcer la collaboration entre acteurs publics et privés en vue d'assurer la continuité des services offerts à leurs usagers (citoyens et entreprises). Aujourd'hui, les outils digitaux font désormais parties intégrantes de notre quotidien. Nous observons avec fierté qu'un progrès technologique s'est développé dans tous les secteurs socio-économiques (la santé, les services publics/e-gov, l'enseignement, la formation, etc) visant à mettre à la disposition des usagers de nouvelles solutions répondant à ses attentes.
Il suffit de prendre l'exemple de l'adoption par les administrations des solutions digitales, «Bureau d'Ordre Digital», «Parapheur Electronique» et «Télé-rendez-vous», déployées par l'ADD pour constater l'accélération du chantier e-gov au Maroc et leur adhésion à ce vaste chantier stratégique.
En effet, le nombre d'administrations ayant souscrit aux plateformes «bureau d'ordre digital» et «parapheur électronique», est passé de 30 à près de 900 administrations en l'espace de 6 mois. Ceci dénote de l'intérêt grandissant accordé au digital par les acteurs publics et de la prise de conscience collective grandissante de recourir aux outils innovants et la volonté d'instaurer et d'adopter une nouvelle culture digitale au sein du secteur public.
Sur unautre registre, nous remarquons avec satisfaction que certaines entreprises ont initié très rapidement les premières démarches et actions de transformation digitale au sein de leurs organisations, ce qui nous rassure de l'engouement que ce vaste chantier a suscité et dont l'impact sur la relance économique de notre pays est bénéfique.z
Ce développement rapide nécessite bien évidemment un accompagnement à tous les niveaux. Quelles sont les actions que l'ADD compte mener dans ce sens?
Les travaux conduits par l'ADD ont permis de relever les obstacles rencontrés lors de la mise en œuvre des stratégies numériques précédentes et de proposer en conséquence, des orientations générales pour le développement du digital pour les cinq prochaines années.
Ces travaux ont pris en compte les tendances et évolutions internationales en la matière ainsi que les exigences de développement du digital pour formuler ensuite ces orientations articulées autour de trois axes stratégiques:
– «Administration digitale» regroupant les différentes initiatives visant à assurer la transformation digitale de l'administration marocaine;
– «Ecosystème Digital et innovation» ayant pour ambition de garantir le développement accéléré de l'économie digitale au Maroc;
– «Inclusion sociale et développement humain» a pour but d'améliorer la qualité de vie des citoyens via le Digital.
La mise en œuvre de cette vision nécessite au préalable de mettre en place un environnement favorable et propice au développement du digital qui repose sur le développement de quatre piliers transverses suivants:
– Elaboration d'un programme dédié de formation aux nouveaux métiers du Digital ;
– Mise en place des infrastructures nécessaires;
– Meilleure adaptation du cadre réglementaire;
– Instauration d'une culture du Digital dans le pays.
L'ADD, en tant que catalyseur de la transformation digitale du pays, a déjà entamé la mise en œuvre de cette vision à travers sa feuille de route qui regroupe 15 chantiers structurants dont 5 sont prioritaires, à savoir:
– La plateforme d'échange de données entre les administrations qui consiste à mettre en place une plateforme d'interconnexion des systèmes d'informations des différentes administrations et institutions publiques au profit des citoyens et des entreprises.


source: Libération

Analyste: Mohammed Drissi Melyani

Le directeur de l'Agence de développement digitaléconomist ...

A voir aussi