Tunisie : ISTIC Entreprises Start-up – APII , 28ème pépinière d’entreprises

  • Agenda / 469 / Africa-Bi2
  • 01 janvier 2018 08h53 31 janvier 2018 08h53 | Tunis


Tunisie : ISTIC Entreprises Start-up – APII , 28ème pépinière d’entreprises

La journée de préparation à l’inauguration de la 28ème pépinière d’entreprises de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (APII), s’est tenue aujourd’hui, à l’Institut supérieur des technologies de l’information et de la communication (ISTIC), situé au pôle technologique de Borj Cédria.

Ainsi la 28ème pépinière d’entreprise vient compléter un dispositif de 27 pépinières d’entreprises qui s’étalent sur tout le territoire tunisien. Notons aussi que son inauguration est prévue pour le mois de janvier 2018.Prenant la parole, Mongi Besbes, directeur de l’ISTIC a pris soin de le présenter. Il s’agit d’un institut qui a vu le jour en 2014. L’institut est parvenu à nouer des partenariats avec Sagem, Microsoft et Cisco. De même, il est certifié par l’Utica et sa fédération des Tic, comme établissement universitaire dont les programmes répondent aux exigences du marché de l’emploi. L’Institut dispose de licences fondamentales en informatique et télécommunications et  en sciences de l’informatique, ainsi que des licences appliquées en système d’automatisme et en système embarqué.
De son coté Samir Béchouel, Directeur général de l’APII, a rappelé que l’APII a vu le jour en 1972.
Il a déclaré que le rôle de l’agence en matière d’accompagnement se situe à deux niveaux:
  • Le premier niveau est relatif à l’accompagnement de l’entrepreneur en ce qui concerne la préparation de ses démarches administratives et les explications du système d’incitations fiscales en vigueur prévu dans le code d’investissement. Ce niveau se fait au siège de l’APII.
  • Le deuxième niveau est relatif à l’appui à l’entrepreneuriat qui se fait dans les pépinières d’entreprises.

Dans le même cadre, il a indiqué que plusieurs start-up se sont distinguées suite à une période passée dans des pépinières d’entreprises. Quelques start-ups ont pu exporter leurs produits vers l’Union européenne « , qui est un marché difficile », reconnait-il. Une autre start-up a pu signer un contrat avec le ministère de la Défense. Ainsi, il a considéré que malgré les difficultés auxquelles les start-up sont confrontées, cela n’empêche pas leur excellence.

Par ailleurs, le directeur général a fait savoir que l’APII ambitionne de fournir de meilleurs services que ceux fournis par les pépinières d’entreprises qui relèvent du secteur privé.
De son coté, Moez Chakchouk PDG de La Poste tunisienne a affirmé que la Poste a tous les atouts pour devenir leader dans le domaine du commerce électronique.
Dans le même contexte, il a fait savoir que la Poste a misé sur la jeunesse et les étudiants dans l’utilisation de moyens technologiques. Ces moyens permettent aux étudiants d’éviter l’attente dans les bureaux de poste.
Revenant sur le commerce électronique, il a fait savoir qu’il ne nécessite pas un grand investissement et a une grande valeur ajoutée.
Dans le même sillage, il a indiqué que la Poste a commencé le payement en ligne avec les inscriptions en ligne pour les étudiants.

source: L'Economiste Maghrebin

A voir aussi