Sénégal:Les élus locaux et le 9ème Forum de l’eau, pour une réussite de l’événement

  • Agenda / 143 / ABI 1
  • 22 mars 2021 06h43 27 mars 2021 06h44 | Dakar


Sénégal:Les élus locaux et le 9ème Forum de l’eau, pour une réussite de l’événement

Réussir le 9ème Forum de l’eau de Dakar l’année prochaine. C’est l’objectif principal que se sont fixés les organisateurs de ce grand événement. Mardi, ils ont signé avec l’UAEL signé un protocole de partenariat pour impliquer les élus locaux dans la réussite de ce grand rassemblement mondial qu’abritera notre capitale. « Le protocole de partenariat que nous avons signé ce matin aura cependant une résonnance particulière car marquant l’implication forte dans le processus préparatoire des élus locaux qui ont un rôle de premier plan à jouer pour la réussite du Forum », a déclaré le Secrétaire Exécutif du 9ème Forum de l’eau, Abdoulaye Sène, devant les élus locaux venus en nombre assister à la rencontre.

Selon l’ingénieur polytechnicien, l’événement mondial que notre pays va accueillir a l’ambition d’être le Forum des réponses concrètes, celui qui permettra d’améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement des populations, surtout celles des zones défavorisées. « Qui, mieux que vous (Ndlr, Elus locaux), peut porter la parole de ces populations pour que leurs attentes soient bien prises en compte dans les différentes activités structurant la préparation et l’organisation du Forum, le plus grand événement multi-acteurs rassemblant tous les trois ans la communauté de l’Eau. Vous bénéficiez de leur confiance et êtes à leur contact au quotidien, ce qui vous donnera toute la légitimité de parler en leur nom, surtout sur ces questions vitales de l’eau et de l’assainissement sans lesquels il n’y a pas de bien-être et de dignité humaine ».

L’ancien président du conseil régional de Fatick et ex-patron des vallées fossiles s’est dit convaincu que les élus locaux sont presque quasi incontournables pour cet événement mondial. « Je rappelle que le thème principal du Forum est la « sécurité de l’eau pour la paix et le développement », ce qui correspond bien à votre mission car c’est seulement dans la stabilité avec l’accès à ces services de base qu’il sera possible d’assurer un véritable développement local dans les territoires partout à travers le pays. Nous comptons sur vous pour que le Forum soit pleinement celui des élus locaux sénégalais, grâce à la contribution de vos membres regroupés dans les deux ordres de collectivités territoriales que sont l’Association des départements du Sénégal et l’Association des maires du Sénégal », a dit M. Sène.

Représentant les élus locaux, Dr Amadou Diouf a souligné que l’élu local est compétent partout et pour tous selon le principe de la cause de compétence générale. A cet effet, il a estimé que ce Forum est l’affaire de tous les Sénégalais. C’est pourquoi, lui et ses collègues vont s’investir pour la réussite du Forum. « Le chef de l’Etat, dans le cadre de ses programmes très ambitieux, variés, diversifiés, de promotions économiques et sociales de notre pays, a indiqué un accès universel à l’eau pour tous. C’est un objectif très important pour un pays. Considérons que l’accès à l’eau est le premier indicateur de croissance économique. L’eau permet l’alimentation des hommes et des animaux. Elle permet de promouvoir une agriculture de qualité. On ne peut pas se suffire d’une agriculture sous pluie, il faut de l’eau en quantité suffisante. Dans nos aménagements, pour notre bétail, pour se laver les mains, pour tout cela il faut de l’eau. Dans ce contexte d’aujourd’hui même, elle nous y invite. La question de l’eau est une problématique de fond », a-t-il fait savoir.

Selon le représentant des élus locaux, l’événement montre combien l’eau est vitale. « Si le chef de l’Etat a demandé au Secrétaire Exécutif de tenir cette réunion au Sénégal, c’est pour donner le bon exemple que la question de l’eau est fondamentale pour la croissance économique de notre pays. Les élus locaux sont conscients de cet enjeu. Et avec le secrétaire exécutif du 9ème Forum mondial de l’eau, nous nous engageons à aller ensemble et accompagner le Forum mondial pour que véritablement la problématique soit suffisamment cernée par nos politiques publiques et nos acteurs territoriaux. Il faut que nous prenions cette question en main. L’indicateur social de fond c’est l’eau », a conclu Dr Amadou Diouf en souhaitant la réussite de l’événement. 

Le Témoin



source: pressafrik.com

A voir aussi