Maroc:Microfinance et inclusion financière Forte mobilisation marocaine pour la Conférence Sanabel 2020

  • Agenda / 463 / ABI 1
  • 10 mars 2020 05h09 11 mars 2020 05h09 | Hurghada, en Égypte


Maroc:Microfinance et inclusion financière Forte mobilisation marocaine pour la Conférence Sanabel 2020

L’édition 2020 de la Conférence de Sanabel, l’événement annuel de la microfinance arabe, se tiendra les 10 et 11 mars, en Égypte, en présence d’une délégation marocaine de plus de 15 décideurs. L’événement a pour objectif, cette année, d’accélérer l’inclusion financière sur le marché, à travers une approche mieux centrée sur le client.

L’industrie de la microfinance arabe se donne rendez-vous à Hurghada, en Égypte. C’est là où se déroulera, les 10 et 11 mars, la conférence annuelle de Sanabel, le réseau regroupant les principales institutions de microfinance (IMF) du Moyen-Orient et du Maghreb. Ce réseau, dont le conseil d’administration est présidé par le Marocain Youssef Bencheqroun (D.G de Al Amana Microfinance), compte aujourd’hui 90 membres issus de 12 pays arabes, dont le Maroc, et représentant environ 73% de l’activité dans la région. 
Cette année, la conférence connaîtra une forte présence marocaine, avec une délégation d’une quinzaine de décideurs. L’événement a pour objectif d’accélérer l’inclusion financière sur le marché local et régional, à travers une approche mieux centrée sur le client. Pour les organisateurs, l’industrie du microfinancement dans le monde arabe connait une évolution importante, contribuant à l’amélioration de l’accès au financement et donc au développement socio-économique et de l’entrepreneuriat. La continuation de ce «succès» dépend largement de la compréhension des besoins, des préférences et du comportement des clients actuels et potentiels afin de concevoir des offres financières et non financières pertinentes pour mieux les servir. D’où l’importance d’une approche centrée sur le client, à forte valeur pour toutes les parties prenantes du microcrédit. La construction d’une stratégie dans ce sens nécessite cependant plusieurs requis, entre autres, un système de gestion innovant et la responsabilisation des ressources humaines. 
La quinzième conférence annuelle de Sanabel mettra ainsi en débat les dernières tendances, innovations et opportunités pour le secteur du microcrédit. En plus des 90 membres de Sanabel, l’événement réunira des acteurs internationaux, dont des bailleurs de fonds, comme la Banque mondiale, la Société financière internationale (SFI) et la Banque européenne d’investissement. 
Plus de 350 participants sont enregistrés pour chaque édition, avec une forte présence du Maroc. Il faut dire que le Royaume pèse lourd dans le secteur de la microfinance arabe, au vu du portefeuille de prêts et du nombre d’emprunteurs. Le secteur de la microfinance national compte en effet 13 institutions, avec un encours total de près de 7 milliards de DH pour environ un million de bénéficiaires. Ce qui lui confère la place de leader dans la région MENA. Certaines AMC (associations de microcrédit) marocaines figurent parmi les plus importantes et les plus performantes à l’échelle internationale. Le Maroc se distingue aussi par la taille du réseau d’agences et les effectifs employés. 
À noter que le congrès prévoit plusieurs panels, où sera abordé notamment l’impact de la numérisation sur l’amélioration de l’accès au financement en zones urbaines et rurales. 


source: Le matin maroc

A voir aussi