Tunisie:La société Les Ciments de Bizerte reprend ses exportations



Tunisie:La société Les Ciments de Bizerte reprend ses exportations

La société « Les Ciments de Bizerte » vient d’annoncer la reprise de ses exportations de ciment en vrac par voie maritime. Et ce, à travers le site du CMF. Les marchandises partiront de son quai particulier, au Port de Bizerte.

La société précise, par ailleurs, que l’investissement effectué sur sa nouvelle installation de Chargement / Déchargement du quai assurera « une excellente qualité de service. La réussite du premier bateau chargé de ciments vrac, destiné au marché libyen, qui a quitté son usine de Bizerte le 19 octobre courant, ouvre de nouvelles perspectives à la société pour l’exportation du clinker et du ciment ».

Sachant que la société « Les Ciments de Bizerte » enregistrait un résultat net déficitaire de 6,8 millions de dinars (MD). Et ce, durant le premier semestre de 2020. Contre un déficit de 15,7 MD, durant la même période de 2019.

Légère hausse de la production

Cependant, on note, au premier semestre de 2020, une sous activité, par rapport à la capacité normale. En effet, le coût de cette sous-activité représente une valeur de 3,4 MD, pour la production vendue et de 2 MD pour les stocks.

En outre, le coût des ventes est en baisse de 13%. Se repliant de 5,2 MD par rapport au premier semestre de 2019. La marge brute atteint 7,4 MD; enregistrant ainsi, une augmentation de 6, 8 MD et un taux de marge brute de 17%.

Quant à la production, elle connait une légère hausse. Et ce, pour passer de 240 900 tonnes au premier semestre 2019, à 288 042 tonnes au premier semestre 2020. Ce qui constitue une amélioration du processus de production.

Pour sa part, le premier semestre de l’exercice 2020 se caractérise également par l’évolution du stock final au 30 juin 2020. Ce qui a dégagé: un stockage des produits semi-œuvrés (clinker); une augmentation du stock de clinker de 41 368 tonnes par rapport au 30 juin 2019, soit 4, 4 MD; et un déstockage au niveau du ciment de 5 838 tonnes, soit 462 108 dinars. Notons que cette quantité provenant de l’année précédente s’écoulait pendant le premier semestre de l’exercice 2020.

Avec TAP


source: l'économiste maghrébin

A voir aussi