Tunisie:Entre 2010 et 2020, 380 MDT d’investissement ont atterri dans le thermalisme, la thalassothérapie et la balnéothérapie (H. Ammar)



Tunisie:Entre 2010 et 2020, 380 MDT d’investissement ont atterri dans le thermalisme, la thalassothérapie et la balnéothérapie (H. Ammar)

Le volume des investissements dans le secteur du thermalisme, de la thalassothérapie et de la balnéothérapie, ont atteint 380 millions de dinars durant la dernière décennie (2010-2020), plaçant ainsi ce secteur parmi les plus résilients face aux perturbations socio-économiques. C’est ce qu’a indiqué, samedi 26 septembre, le ministre du Tourisme, Habib Ammar, alors qu’il visitait le projet de la station thermale de Beni Mtir (gouvernorat de Jendouba), en compagnie du chef du gouvernement, Hichem Mechichi.


Il a également soulevé la nécessité de lever les obstacles qui entravent son entrée en activité, à l’instar de l’aménagement de la route menant à cette station et l’achèvement des travaux des composantes prises en charge par l’Etat.

Le projet de la station thermale a bénéficié d’une prime d’investissement de la part de l’Office national du thermalisme et de l’hydrothérapie (ONTH) estimée à 870 000 dinars.

L’ONTH a par ailleurs réalisé les travaux d’amélioration de la collecte des eaux thermales estimés à 745 mille dinars.

Ces travaux concernent la construction d’une station de pompage, l’amélioration du débit de l’eau et la mise en place des ouvrages de collecte d’eaux thermales.

Ce projet, qui a été sélectionné par la Commission européenne en tant que “projet pilote représentant le pays tunisien dans le domaine de l’écotourisme”, permettra de créer pas moins de 100 postes d’emplois directs et des dizaines d’emplois indirects et de renforcer la dynamique économique dans la région.

La station thermale est bâtie sur une superficie de plus d’un hectare, moyennant une enveloppe de 12,5 millions de dinars. Elle se compose de plusieurs chalets, de résidences sous forme de suites et de chambres, ainsi que d’un bain thermal et de trois restaurants.

Ce projet une fois finalisé pourra baliser la voie à la création d’un pôle touristique et thermal dans la région de Beni M’tir, avec une capacité d’accueil annuelle de 30 000 curistes et pas moins de 5000 touristes.


source: webmanagercenter

A voir aussi