Tunisie:30 millions d’euros pour l’implémentation du Power to X en Tunisie

  • 17 décembre 2020 / Actualité / 172 / Africa - Bi 3


Tunisie:30 millions d’euros pour l’implémentation du Power to X en Tunisie

Norbert Barthle, secrétaire d’Etat au sein du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement, a déclaré, le 15 décembre 2020, lors d’une conférence sur le thème « Le Power-to-X en Tunisie », que la Tunisie bénéficiera d’un don d’une valeur de 31 millions d’euros. Il servira au lancement de l’approche Power to X.

Ainsi, ce don vient s’inscrire dans le cadre d’un mémorandum d’entente signé entre la ministre de l’Industrie, de l’Energie et des Mines, Saloua Essghaier et l’ambassadeur d’Allemagne en Tunisie, Peter Prugel.

A ce sujet, l’ambassadeur d’Allemagne en Tunisie précisait que ce don se répartit en deux parties. La première est de cinq millions d’euros. Cette somme servira à l’appui technique pour la réalisation du projet Power to X. L’appui technique sera réalisé par la GIZ.

La deuxième partie de ce montant s’élève à 26 millions d’euros. Il permettra de réaliser des études et de développer des stratégies nationales et régionales. En outre, une autre partie sera réservée à la mise en place d’un site pilote de production d’énergie par le procédé Power to X.

Saloua Essghaier, ministre de l’Industrie, de l’Energie et des mines, a précisé que l’adoption du Power to X répond aux objectifs fixés par la Tunisie dans le cadre de l’Accord de Paris. Il s’inscrit aussi dans une approche d’économie verte et de réalisation des objectifs de développement durable.

« Il s’agit d’un moyen permettant de se positionner sur les perspectives futures » a-t-elle affirmé. La ministre a, de plus, rappelé que son ministère envisage une révision du cadre réglementaire relatif aux énergies.

Un nouveau marché

En effet, Mme Essghaier indique que cette approche permettra de réaliser des économies au niveau du coût de l’électricité. Elle a aussi expliqué que le projet permet de s’ouvrir sur un nouveau marché. Ceci permettra la création de nouveaux emplois stables. Et de citer, à titre d’exemple, la différence en coût de production par kilowattheure. En effet, le kilowattheure fourni par la STEG coûte entre 270 et 300 millimes. Par contre, un kilowattheure produit par le Power to X coûterait presque 80 millimes.

De plus, le procédé utilisé permettra de générer de l’hydrogène qui pourra ensuite être vendu ou stocké. Notons que la quantité d’hydrogène en excès peut servir à produire l’ammoniac. A ce sujet, la ministre a rappelé que la Tunisie importe d’importantes quantités de cette matière et ce, afin de produire des engrais.


source: l'économiste maghrébin

A voir aussi