Sénégal: Pierre Thiam veut donner une envergure universelle au fonio



Sénégal: Pierre Thiam veut donner une envergure universelle au fonio

L’entrepreneur sénégalais Pierre Thiam a fondé Yolélé Foods, une marque de fonio aux saveurs revisitées, commercialisée à New-York aux USA. Il nourrit l’ambition d’en faire un substitut aux céréales courantes, en mettant sur pied une chaîne d’approvisionnement internationale de cette denrée ouest-africaine.

Pierre Thiam (photo) est un chef cuisinier et entrepreneur sénégalais basé New York aux États-Unis. Il est à la tête de plusieurs entreprises dont la plus récente, Yolélé Foods, propose des paquets pré-assaisonnés de graines de fonio. Il commercialise plusieurs saveurs, oignon, citron, piment, poivron, tomate, raisins ou encore moringa.

Le Fonio est une plante originaire d’Afrique de l’Ouest, cultivée pour ses graines. Il a pour particularité de ne pas contenir de gluten, une substance pouvant causer des allergies. Les personnes souffrant d’une intolérance alimentaire au blé peuvent en consommer sans conséquence sur leur santé.

L’idée de créer une marque de fonio revisité lui est venue lorsqu’il présentait cette céréale dans l’un de ses livres culinaires. Il a voulu en faire un substitut aux autres céréales courantes, et a lancé en début d’année 2020 ses gammes de fonio aromatisé

À travers cette entreprise, Pierre Thiam permet aux agriculteurs ruraux de la filière de gagner un revenu supplémentaire en leur offrant un marché plus large. A long terme, il ambitionne d'étendre la chaîne d'approvisionnement et d’améliorer le système de distribution et de fabrication du fonio, afin que cette céréale locale puisse avoir un impact économique significatif dans la sous-région Afrique de l’Ouest.

Rappelons que Pierre Thiam est un chef cuisinier célèbre engagé dans la reconnaissance de la cuisine de l’Afrique de l’Ouest aux États-Unis, à travers son restaurant baptisé Teranga. Il a eu pour clients des personnalités importantes comme l’ancien secrétaire général des Nations-Unies Ban Ki-Moon, le Roi du Maroc Mohammed VI ou encore l’écrivain nigérian Wole Soyinka.


source: agenceecofin.com

A voir aussi