Nouvelle lois sur les hydrocarbures Mohamed Arkab, ministre de l'Energie : "le projet augmente les revenus et les postes de travail de l'Etat"

  • 26 novembre 2019 / Actualité / 365 / Africa-Bi1


Nouvelle lois sur les hydrocarbures Mohamed Arkab, ministre de l'Energie : "le projet augmente les revenus et les postes de travail de l'Etat"

La nouvelle loi sur les hydrocarbures est absolument nécessaire en raison de la concurrence intense sur les marchés internationaux, dans le but de raviver les revenus en baisse de l'Algérie ces dernières années", a déclaré, hier, le ministre de l'Energie, Mohamed Arkab.
Dans son discours lors d'un débat sur la nouvelle loi sur les hydrocarbures à l'Assemblée nationale (APN), le ministre a fait savoir que " les compagnies pétrolières internationales ont fui vers d'autres marchés ouverts aux investissements en raison de l'ancienne loi sur les hydrocarbures ", tout en déclarant que " le secteur des hydrocarbures est vital et doit être mis à jour en fonction des nouvelles évolutions du marché mondial qui nous sont imposées", ajoutant dans ce sillage qu'"il est nécessaire d'adapter la loi sur les hydrocarbures aux exigences internationales", précisera le ministre de l'Energie, lors de son allocution.
" Le projet de loi sur les hydrocarbures vise à encourager le partenariat à accroître l'exploration et à sécuriser les ressources de l'économie nationale, ainsi qu'à maintenir les quotas de Sonatrach dans la production mondiale ", a-t-il signalé.
Pour ce qui est des contrats de partenariat, Mohamed Arkab a indiqué qu'" il est divisé en trois types, il s'agit, selon le ministre " du partage de la production après la découverte entre Sonatrach et le partenaire étranger, alors que la part de ce dernier ne dépasse pas 49% et est taxable, deuxièmement le contrat de service et enfin le contrat de partenariat." Plus explicite, le ministre de l'Energie souligne que " le nouveau projet est venu après une étude approfondie pour l'adapter, et ce, pour attirer les investissements et lever tous les obstacles et entraves pour les investisseurs étrangers ", assurant que " cela augmente les revenus et les postes d'emplois proposés par l'Etat, mais aussi, ce projet répond à la demande croissante de tous les produits énergétiques ", a-t-il affirmé au cours de cette séance plénière.
Il a ajouté: " Tous les contrats demeurent dans le cadre de la nouvelle loi et des nouvelles conditions stipulées et de la constitution algérienne. "


source: LE MAGHREB

A voir aussi