Mauritanie : création d’une agence pour la promotion des investissements



Mauritanie : création d’une agence pour la promotion des investissements

Le gouvernement mauritanien a approuvé mercredi la création d’une agence pour la promotion des investissements, un établissement public à caractère administratif.

La création de cette agence est destinée à consolider les acquis réalisés en matière de développement de l’investissement privé national et des investissements directs étrangers.

Le communiqué du conseil des ministres précise que cette agence doit pallier aux insuffisances constatées, à relever les défis à ce niveau, à travers une nouvelle approche s’inspirant des bonnes pratiques pour attirer des investissements massifs afin de créer des richesses et des opportunités d’emplois pour les citoyens.

Le conseil des ministres a par ailleurs approuvé un projet de loi entre autres portant règlement définitif du Budget de 2019.

Autre décision prise en conseil des ministres l’approbation d’un projet de loi autorisant la ratification de l’accord de siège signé le 28 mai 2019 à Nouakchott entre le Gouvernement mauritanien et l’Organisation Internationale pour les Migrations.

En vertu de cet accord, la Mauritanie accordera à l’Organisation Internationale pour la Migration les privilèges et immunités fondamentalement analogues à ceux accordés aux institutions spécialisées des Nations Unies conformément à la Convention sur les privilèges et immunités des institutions spécialisées.

Le gouvernement mauritanien a par ailleurs approuvé un décret Projet de décret portant changement de dénomination et réorganisation de l’Agence Nationale de Promotion de l’Emploi des Jeunes (ANAPEJ).

Les nouvelles dispositions du texte sont destinées à encourager l’entreprenariat et à promouvoir l’emploi décent à travers une croissance riche en emplois productifs et de qualité.

Elles visent aussi l’accroissement de la participation des jeunes et des femmes au marché du travail, le renforcement de l’égalité dans l’accès à l’emploi et la réduction des disparités territoriales d’emploi.


source: sahara médias

A voir aussi