Maroc: Mission multisectorielle Les Autrichiens prospectent à Casablanca



Maroc: Mission multisectorielle Les Autrichiens prospectent à Casablanca

Une quinzaine d’entreprises autrichiennes fera le déplacement à Casablanca du 16 au 18 octobre. Une mission commerciale où seront représentés plusieurs secteurs économiques. Il s’agit de l’industrie automobile, infrastructure ferroviaire, BTP, transformation pétrolière, construction de machines, traitement thermique métallurgique, composants électriques et électroniques, emballage, défense et sécurité. Cette délégation autrichienne multisectorielle représente aussi les secteurs de l’industrie laitière, emballage et impression, services financiers, technologies de l’information et de la communication, recyclage, équipements pour le secteur de la santé, services finances et assurances. Certaines de ces entreprises ont déjà des «relations fructueuses au Maroc» et d’autres «cherchent encore des distributeurs, clients directs ou partenaires», indique le nouveau conseiller économique d’Autriche pour le Maroc et l’Afrique de l’Ouest, Michael Berger, qui a pris ses fonctions au mois d’août dernier.

Des rencontres B2B entre ces entreprises et leurs homologues marocaines sont prévues mardi prochain. 

À noter que les échanges entre le Maroc et l’Autriche ont été marqués «un dynamisme sans précédent», ces dix dernières années, selon le conseiller économique de l’ambassade d’Autriche au Maroc. 

En 2016, les exportations de ce pays européen vers le Maroc se sont élevées à 114 millions d’euros. Elles étaient constituées notamment de machines et matériel de transport, produits manufacturés, produits chimiques, papier, bois et produits agricoles. Au premier semestre 2017, les exportations se sont accrues de 26%. Les expéditions du Royaume vers l’Autriche ont connu un nouveau record en 2016 avec un volume de 150 millions d’euros. Cette tendance s’est confirmée en 2017 avec +20% au premier semestre. Les Marocains ont vendu aux Autrichiens, notamment du matériel de transport, textile&habillement, des chaussures, fruits et légumes. 


source: Le Matin

A voir aussi