Maroc: Les prémices d'un bon cru s'annoncent

  • 30 octobre 2020 / Actualité / 132 / Fares RAHAHLIA


Maroc:            Les prémices d'un bon cru s'annoncent

La tutelle table sur une hausse de production des différentes filières.
L'agriculture marocaine continue d'afficher une résilience. Les prévisions établies au titre de l'actuelle campagne démontrent la résistance du secteur à une conjoncture doublement difficile aussi bien sur le plan sanitaire que climatique. La récolte de cette année devrait s'inscrire en consolidation. L'ensemble des filières verront leur production en amélioration par rapport à la campagne passée. Une confirmation faite par Aziz Akhannouch, ministre de l'agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, lors de son oral, mardi 27 octobre, à la Chambre des conseillers. Les indicateurs dressés, lors de cette séance, confirment la bonne orientation du secteur et sa capacité d'adaptation aux aléas conjoncturels.
Et pour preuve : les agriculteurs ont réussi à maintenir la cadence de production en dépit du contexte difficile. «La valeur ajoutée de 4 filières agricoles, en l'occurrence les agrumes, les olives, le lait et l'aviculture correspond à celle de 33 millions de quintaux de céréales. Chaque année l'agriculture marocaine gagne, grâce à ces 4 filiales, un additionnel de 8 milliards de dirhams comparé à la situation avant l'entrée en vigueur du Plan Maroc Vert», indique le ministre. Ces acquis seront renforcés davantage dans le cadre du plan «Génération Green». La nouvelle feuille de route du secteur consolidera les attributs économiques et sociaux de l'agriculture marocaine. L'enjeu étant d'insuffler une nouvelle dynamique en termes de productivité, de compétitivité, de création d'emploi et d'amélioration des conditions des agriculteurs.
Plus de 1,6 million de quintaux de semences disponibles
A l'instar de chaque début de campagne, la tutelle n'a ménagé aucun effort pour garantir aux agriculteurs un bon déroulement de la saison agricole. Pour cette année, le ministère déclare avoir mobilisé 1,6 million de quintaux de semences au niveau de la société nationale Sonacos et 100.000 au niveau des opérateurs privés. Aziz Akhannouch a dans ce sens rappelé que l'Etat met en place un régime de commercialisation incitatif favorisant la collecte de la production nationale à des prix rémunérateurs au profit des producteurs. Le soutien de l'Etat va de 175 dirhams le quintal pour le blé tendre jusqu'à 325 dirhams le quintal pour l'orge. Le soutien pour le blé dur est de 200 dirhams le quintal. Il est à noter que le ministère a procédé au titre de la campagne précédente à la distribution de 6,2 millions de quintaux d'orge au profit d'un million d'éleveurs. A partir du mois prochain, la tutelle procédera à la programmation d'environ 1,3 million de quintaux supplémentaires sachant que 474.000 quintaux d'aliments composés ont été d'ores et déjà mis à la disposition des éleveurs de bétail.


source: Challenge

A voir aussi