Maroc: Coup d'envoi de la première édition d'ICT Job Fair

  • 31 décembre 2020 / Actualité / 66 / Fares RAHAHLIA


Maroc:            Coup d'envoi de la première édition d'ICT Job Fair

L'acteur engagé du paysage socio-économique, Huawei Morocco Career, a lancé la première édition de la Job Fair, le 22 décembre sous format hybride. Détails.
Conscient des majeurs que revêt l'insertion professionnelle, Huawei ICT Academy a lancé la première édition de la Job Fair à la fois en présentiel, à Casablanca, et en ligne. C'est désormais un événement de recrutement et de développement de carrière destiné aux lauréats et futurs diplômés en quête d'opportunités d'embauche dans les domaines des nouvelles technologies et de l'intelligence artificielle (IA).
Valoriser les compétences
Cette première Job Fair présente quelque 135 offres de stages et d'emplois dont les 200 premiers postulants bénéficieront d'un accompagnement durant tout le processus. Des formations ciblées et des programmes de coaching leur seront également consacrés, et ce, dans divers thèmes, notamment dans le Personnal Branding, les soft-skills, la préparation à l'entretien d'embauche, etc. Lors de la cérémonie d'ouverture, le vice-président de Huawei Northen Africa, Richard Cao, a rappelé l'importance des nouvelles technologies qui, mondialement, connaissent de fortes mutations, pour s'attarder ensuite sur l'engagement et les efforts entrepris par Huawei ICT Academy Maroc en vue d'accompagner le pays dans son évolution technologique. Pour sa part, Mariam Ameziane El Hassani, education account director Huawei Morocco, a indiqué que «ce Job Fair vient consolider un certain nombre de projets initiés par le groupe pour promouvoir les compétences marocaines en matière technologique et digitale, permettant aux jeunes d'explorer de nouvelles opportunités de carrières».
Plus de spécialité dans le domaine des TIC
Dans une déclaration à la presse, Nicolas Yuanyu, director entreprise business Group Huawei, a noté que «les jeunes sont l'espoir de demain, nous sommes dans l'obligation de les accompagner et les orienter pour devenir des profils attractifs pour les entreprises», ajoutant que «notre objectif est de raccourcir les ponts entre l'offre et la demande dans le domaine des TIC (technologies de l'information et de la communication)».
Il s'est, par ailleurs, dit fier de voir l'aboutissement de l'engagement du groupe et heureux de constater l'engouement des jeunes pour ces métiers de technologie de haute précision. Mohamed Khalfaoui, Secrétaire général du département de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a, quant à lui, mentionné que «la révolution technologique actuelle nécessite de former des profils adaptés aux besoins spécifiques du marché du travail».


source: Aujourd'hui le Maroc

A voir aussi