Maroc: 3,6 millions m3 d'eau consacrés aux agrumiculteurs

  • 15 décembre 2020 / Actualité / 101 / Fares RAHAHLIA


Maroc:            3,6 millions m3 d'eau consacrés aux agrumiculteurs

Une zone qui a connu une faible pluviométrie
La Commission régionale de l'eau de Souss-Massa a décidé lundi de consacrer 3,6 millions m3 au projet El Guerdane pour répondre aux besoins des agrumiculteurs locaux.
Cette décision vient pour assurer le cours normal de la campagne agricole au niveau de cette zone marquée cette année par la sécheresse et une faiblesse de la pluviométrie. Ainsi ladite Commission a décidé d'allouer 3,6 millions m3 à ce projet durant tout ce mois de juin, et ce à travers 8 jours d'irrigation du bassin El Guerdane et 4 jours d'arrêt.
Tandis qu'une deuxième réunion de cette Commission est prévue vers la fin de ce mois pour fixer les prochaines parts consacrées à ce projet pour le mois de juillet, en prenant en considération la mise à jour des données hydrologiques (ressources en eau, taux de remplissage des barrages…).
Cette décision vient en réponse aux demandes des agrimculteurs locaux, notamment l'Association des producteurs d'agrumes du Maroc (ASPAM), l'Association des usagers des eaux agricoles (AUEA) «Al Mostaqbal», et la Chambre régionale de l'agriculture Souss-Massa qui ont appelé à des dotations supplémentaires en eaux d'irrigation pour le projet El Guerdane destiné à la production des agrumes pour parvenir au moins à 20 millions m3 d'ici fin octobre prochain afin d'assurer les conditions propices pour une campagne agricole normale.
En effet, cette demande est intervenue suite à la décision de réduire la dotation consacrée à l'irrigation d'environ 6.000 hectares d'agrumes, provenant du barrage d'Aoulouz situé aux environs de Taroudant.
Selon ces associations, «la décision de l'Agence du bassin hydraulique du Souss-Massa de baisser les quantités d'eaux d'irrigation à 13 millions de m3 à partir du mois de mai jusqu'au mois d'octobre 2020 aura des répercussions négatives, surtout que l'activité économique à El Guerdane est basée notamment sur l'agriculture irriguée».


source: Challenge

A voir aussi