LE MAROC ATTIRE LA PRINCIPALE SOCIÉTÉ DE TECHNOLOGIE AGRICOLE DU BRÉSIL



LE MAROC ATTIRE LA PRINCIPALE SOCIÉTÉ DE TECHNOLOGIE AGRICOLE DU BRÉSIL

La société brésilienne de technologie agricole Jacto, l’une des plus grandes entreprises du secteur agricole brésilien, a annoncé son souhait de coopérer avec le Maroc.

«Nous aimerions coopérer à la mise en œuvre de nouvelles technologies», a déclaré le directeur commercial de Jacto, Gustavo Serizawa.

Jacto a pris contact pour la première fois avec le secteur agroalimentaire marocain il y a deux ans en participant au Salon international de l’agriculture à Meknès (SIAM). La société brésilienne devait également participer à l’événement cette année. Cependant, la foire a été annulée en raison de la pandémie de Covid-19.

Le directeur a expliqué que lors des éditions précédentes du SIAM, Jacto s’était engagé dans des négociations avec des entreprises marocaines. Cependant, des défis tels que la logistique et les taxes ont empêché l’entreprise brésilienne de conclure des accords.

Lire aussi : Le Brésil compte sur le phosphate du Maroc pour booster son agriculture

“Le Brésil est le huitième plus grand pays producteur de machines et d’équipements au monde”, a déclaré Patricia Gomes, directrice exécutive de l’Association brésilienne de l’industrie des machines et équipements (ABIMAQ). «Le Brésil n’est pas un fournisseur pertinent de machines et d’équipements pour le Maroc, il y a donc place à amélioration là-bas.»

Outre des hommes d’affaires, le webinaire a présenté deux diplomates de haut niveau: l’ambassadeur du Maroc à Brasilia, Nabil Adghoghi, et l’ambassadeur du Brésil à Rabat, Julio Bitelli.

Selon le diplomate marocain, les machines agricoles du Brésil pourraient améliorer considérablement le secteur agricole marocain.

«Afin d’améliorer ses performances, l’agriculture marocaine nécessitera des machines agricoles très compétitives», a-t-il déclaré. Et, selon ce dernier, les machines agricoles brésiliennes sont parfaitement en mesure de répondre à ce besoin.

 


source: agrimaroc.ma

A voir aussi