LE HACKATHON DE L’ENTREPRENEURIAT/ Un sprint créatif entièrement « on line » pour dynamiser l’entrepreneuriat au Sénégal durant la crise de la Covid-19.



LE HACKATHON DE L’ENTREPRENEURIAT/ Un sprint créatif entièrement « on line » pour dynamiser l’entrepreneuriat au Sénégal durant la crise de la Covid-19.

Dix équipes, plus de 24h de formation, 5 jours d’élaboration de solutions équivalant à plus de 180 heures de travail en équipe, une problématique portant sur l’amélioration des interactions dans l’écosystème d’un jeune entrepreneur, un vote du public sur Facebook complété par un jury de 5 professionnels, voilà en résumé ce qui décrit le Hackathon de l’entrepreneuriat.

De Saint-Louis à Kolda en passant par Kaolack et Tambacounda, 70 participants, issus du monde de l’entrepreneuriat (accompagnateurs, coachs, incubateurs, financeurs, banquiers, entrepreneurs…) répartis dans 8 régions du Sénégal, ont rivalisé de créativité et d’ingéniosité. Et tout ceci à distance, en ligne. Bien éloignés les uns des autres, mais tous réunis pour une compétition grâce à la magie des TIC.

En partenariat avec le Ministère de l’Emploi, de la Formation professionnelle et de l’Artisanat à travers la Direction de l’emploi, l’Union Européenne, la Coopération luxembourgeoise et l’ONG GRET ont soutenu la compétition qui a duré deux semaines.

La mise en œuvre du concours a été confiée à LuxDev et à Eclosio, l’ONG de l’université de Liège qui ont imaginé « un sprint créatif » afin d’identifier des réponses innovantes au défi de l’employabilité des jeunes. L’enjeu était de confronter les visions de différents acteurs de l’accompagnement entrepreneurial dans le but de développer des solutions pour améliorer l’écosystème du jeune entrepreneur sénégalais.

Durant cet Hackathon à distance, les équipes ont réalisé différents travaux à l’aide d’outils TIC. Pour faciliter la prise en main des outils digitaux d’apprentissage à distance et de travail collaboratif, une semaine de formation a été proposée à l’ensemble des participants avec divers ateliers portant sur le partage de dossiers, la découverte des plateformes de réunion virtuelle ainsi que les techniques de présentation via la vidéo et les tutoriels.

Le Lundi 06 Juillet, sous la présidence du Directeur de l’emploi, M. Modou Fall, la compétition a été lancée. Pas moins de 50 participants sont restés connectés en ligne durant une bonne partie de la journée. S’affranchissant ainsi des contraintes de rassemblement, liés à la pandémie du Covid 19, les organisateurs ont réussi le pari de la mobilisation.

Une sélection de 7 coaches a accompagné les différentes équipes durant toute la compétition et apporté un appui organisationnel et technique lorsque cela était nécessaire : au total plus de 1000 mails, appels et messages envoyés sur les groupes WhatsApp ont permis à cette communauté d’acteurs engagés de faire émerger des idées de solutions créatives, originales et opérationnelles. Chaque équipe a passé près de 180h de travail en moyenne en ligne, alliant contraintes professionnelles et délais courts, utilisation d’outils digitaux et problème de connectivité (coupure de courant, faible débit connexion). Le moment fort de la compétition a sans doute été la séance des ambassadeurs où chaque équipe a fait un pitch (présentation percutante d’un projet dans le but de convaincre) face à une équipe concurrente.

Samedi 11 Juillet à 12h, ligne d’arrivée de la course, les 10 compétiteurs ont réussi à proposer chacune une solution finale sous forme de vidéo aussi surprenante les unes que les autres.

Il a fallu 3 heures aux membres du jury composé du Directeur de l’emploi M. Modou Fall, des représentants de LuxDev, de la coopération Belge (Enabel), du secteur privé (CEDECOM) et de la Délégation de l’Entrepreunariat Rapide (DER), pour primer la pertinence, l’impact positif ou la créativité des solutions. Le vote du public sur Facebook a également été pris en compte lors de cette délibération.

Au final, l’Equipe Wurokd2020 de Kolda, est sortie première lauréate du concours avec le concept « Domou Ndeye » qui consiste en un mix du coach et du mentor qui va interagir directement avec le jeune entrepreneur pour résoudre les difficultés de ce dernier avec sa communauté.

Kom Com de Dakar est le second lauréat pour la créativité et le caractère innovant de sa solution qui est un remake du très populaire jeu de société « lido » afin de permettre au jeune entrepreneur de mieux connaître son parcours et son environnement entrepreneurial. Enfin ISETA de Tambacounda a reçu le prix spécial du jury pour la qualité de la présentation.

Cet Hackathon qui ambitionnait de renforcer le développement d’outils digitalisés visant à améliorer les conditions de l’accompagnement entrepreneurial et de faire émerger une communauté d’acteurs au niveau national, a su apporter une réponse à la problématique de l’insertion professionnelle des jeunes à travers un évènement réalisé entièrement online. Cette dynamique ne compte pas s’arrêter là.

L’équipe organisatrice et les partenaires institutionnels envisagent de partager les réussites de l’événement et de concrétiser certaines solutions en y associant de nouveaux partenaires privés et publics et de soutenir le développement d’un dispositif national d’accompagnement digitalisé.


source: assirou.sn

A voir aussi