L’Algérie va exporter de l’électricité pour la Libye

  • 22 novembre 2017 / Actualité / 666 / Africa-Bi1


L’Algérie va exporter de l’électricité pour la Libye

Les négociations sont amplement engagées entre groupe Sonelgaz et General Electricity Company of Libya (GECOL), elles portent sur la fourniture d’électricité pour la Libye via la Tunisie.

L’annonce a été faite par le PDG du groupe Solengaz qui a déclaré : « Nous sommes donc en train d’étudier les possibilités d’un raccordement électrique de haute tension entre l’Algérie et la Libye via la Tunisie pour exporter notre énergie et leur offrir nos services à travers ces lignes électriques ». La demande a été formulée par la Libye qui souhaitait l’examen d’une éventuelle connexion électrique entre l’Algérie et la Libye, ainsi que la possibilité de combler le déficit du réseau électrique libyen à partir du réseau algérien, et de discuter de l’expérience algérienne pour faire face à la demande croissante d’électricité. Ce que la partie algérienne a accepté en proposant la mise en place de moyens de production de l’électricité en Libye, la construction de centrales électriques et de réseaux électriques de basse et haute tension, ainsi que l’interconnexion électrique entre les deux pays à travers des réseaux de 220 et 400 Kw. Du coté libyen l’on ne demande pas mieux. Le directeur exécutif de Gecol, Ali Mohamed Saci qui, conduit une délégation de cadres de cette société libyenne et d’experts en énergie électrique, a déclaré que ces négociations « visent à développer les opportunités de partenariat avec Sonelgaz et tirer profit de son expérience, « nous rencontrons beaucoup de difficultés dans la production et le transport de l’électricité en Libye. Donc, nous voulons également bénéficier du réseau algérien pour alimenter certaines villes de l’ouest et du sud libyen », a-t-il soutenu.En outre, une commission entre les deux entreprises sera créée pour étudier et mettre en place un partenariat dans les différents domaines de l’électricité surtout que la demande sur cette énergie en Libye est « énorme ».

Pour rappel, la situation en Libye a beaucoup contrarié les projets entamés, alors que d’autres n’ont pas eu l’occasion de voir le jour, cette perspective de partenariat va permettre comme affirmée par le PDG de Sonelgaz de revenir sur le marché libyen et que pour son groupe, qui, comptabilise une expertise avérée dans la réalisation des centrales électriques, des lignes électriques, des postes électriques, des gazoducs pour la distribution du gaz, ainsi que la fabrication de certains équipements en Algérie, il « est temps « d’entamer les opérations d’exportation des services, des études et les équipements produits en Algérie » surtout que les entreprises nationales, qu’elles soient publiques ou privées, maîtrisent, selon lui « à présent les différents aspects de la production, le transport et la distribution de l’énergie ».

A .Merabetti


source: Algérie360°

A voir aussi