L'Algérie imprimera 1800 milliards de dinars, selon le ministre des Finances



L'Algérie imprimera 1800 milliards de dinars, selon le ministre des Finances

Le ministre a assuré que l'annulation de l'impôt sur la fortune n'est pas le résultat d'une quelconque pression qu'aurait exercé le Forum des chefs d'entreprise (FCE) sur les députés. 
En tout, 1800 milliards de dinars seront imprimés pour appuyer le dispositif de financement non conventionnel, a annoncé, hier, le ministre des Finances, Adberrahmane Raouia.
C'est au cours d'une conférence de presse tenue à l'issue du vote de la loi des Finances 2018, que le ministre des Finances a donné ce chiffre insistant, néanmoins, que le financement non conventionnel « n'est pas une porte ouverte à toutes les dérives ». Il ajouté que la somme annoncée était un maximum qu'il ne serait pas souhaitable d'atteindre. « Nous travaillons dur et nous essayons par tous les moyens de réduire le montant de 1800 milliards de dinars », a-t-il assuré.
Le Gouvernement avait expliqué que l'objectif du recours à la planche à billets avait pour but d' « autoriser la Banque d'Algérie, à titre exceptionnel et durant une période de cinq années, à procéder à l'achat direct de titres émis par le Trésor ». Abderrahmane Raouia avait annoncé auparavant que « pas moins de 900 milliards de DA seront mobilisés pour la prise en charge des dettes de Sonatrach. »
Par ailleurs, le ministre a souligné que « la priorité demeure actuellement la lutte contre l'évasion fiscale et l'augmentation des recettes fiscales, à travers l'exploitation de tous les moyens offerts au niveau de l'administration fiscale ». Enfin, Raouia a assuré que l'annulation de l'impôt sur la fortune n'est pas le résultat d'une quelconque pression qu'aurait exercé le Forum des chefs d'entreprise (FCE) sur les députés. « Le FCE n'a pas exercé de pression pour la suppression de l'impôt sur la fortune. C'est l'Assemblée qui a supprimé l'article 12 du PLF 2018. Cette institution est souveraine et elle n'a fait que jouer son rôle législatif », a-t-il affirmé.
 


source: Le Maghreb Emergent

A voir aussi