Développement personnel et professionnel La méthode Ho’ome ou l'art de se révéler de l'intérieur

  • 03 novembre 2017 / Actualité / 553 / Africa-Bi1


Développement personnel et professionnel La méthode Ho’ome ou l'art de se révéler de l'intérieur

Les méthodes qui permettent de faire un travail sur soi ne cessent de se multiplier. Après l’Ho’oponopono et le Feng Shui, on parle aujourd’hui de la méthode Ho’ome. Elle s’adresse à toute personne souhaitant réaliser ses projets et évoluer dans sa vie personnelle et professionnelle. Éco-Conseil a contacté sa fondatrice pour avoir plus d’informations sur cette méthode et sur son mode d’emploi en entreprise. Le point avec Nathalie Lamboy, auteure en développement personnel, coach, spécialiste en outils psycho-énergétique, fondatrice de la méthode Ho’ome et du site vivrehooponopono.com.

Éco-Conseil : En quoi consiste la méthode Ho’ome ?
Nathalie Lamboy : 
Je pourrais résumer la méthode Ho’ome par cette phrase : «montre-moi ta maison et je te dirai ce que tu vis». Nous mettons dans notre maison nos rêves et nos espoirs, nos peurs et nos échecs. Elle est à la fois notre refuge protecteur et notre révélateur d’intérieur. Ce qui se passe en vous apparaît autour de vous. Il convient d’en prendre conscience pour améliorer les domaines de votre vie qui en ont besoin. La spécificité de la méthode Ho’ome est de révéler l’interaction entre notre for intérieur et l’intérieur de notre logement. Le travail se fait en soi pour le voir apparaître autour de soi. Vous développez votre potentiel en éliminant vos peurs et par conséquent les limites à votre réalisation. Une évolution qui part de l’intérieur, pour se matérialiser à l’extérieur.

Comment fonctionne cette méthode et comment l'utiliser pour réussir sa vie professionnelle ?
La méthode Ho’ome consiste à entrer dans la reconnaissance de ses peurs pour mieux les transformer. On étudie pour cela les émotions ainsi que la configuration de votre maison. Il existe un lien très étroit entre les habitants et leur environnement. L’un influence l’autre, et réciproquement. Votre façon d’envisager votre carrière peut se voir dans votre attitude au quotidien, la manière dont vous parlez de votre métier, ce que vous estimez être possible ou pas. Lorsque vous dites régulièrement «je n’ai pas le niveau de formation nécessaire pour avoir une promotion», ou encore «mon patron ou mes collègues ne m’apprécient pas», ces phrases répétées encore et encore vont perturber votre vision et vous ne verrez plus qu’à travers leurs filtres. Des blocages surgissent, vous vous sentez mal, c’est le signe qu’il est temps de s’en défaire. Cela demande une introspection, regarder son intérieur. Pour vous aider à y voir plus clair, observez votre maison. Est-ce que vos créations sont mises en avant ou plutôt celles des autres ? Si vous avez un hobby, est-il ouvertement présent chez vous ? Comment affichez-vous vos compétences aux yeux de vos proches ? Cacher vos hobbies est peut-être le signe d’une tendance à la dévalorisation. Vous comparer aux autres, à leurs créations, vous met mal à l’aise et renforce cette tendance à sous-estimer votre travail. Cela se répercute dans tous les domaines de votre vie. Pour faire ce constat, il est nécessaire de sortir du jugement et de se regarder avec bienveillance. Une fois ce travail de reconnaissance réalisé, vous pouvez transformer ce qui vous dérange.

Concrètement, comment peut-on révéler la face cachée et mieux comprendre les difficultés rencontrées ?
La maison est un révélateur de votre état intérieur. En choisissant d’habiter dans un endroit plutôt qu’un autre, vous révélez vos priorités du moment, qu’elles soient financières, familiales ou professionnelles. C’est une décision que vous prenez en fonction de ce qui vous semble le plus important. Au bout de quelque temps, vous changez de travail, un proche tombe malade ou une relation sentimentale se met en place. Vos priorités changent et comme vous aviez sélectionné une habitation avec des priorités différentes, cela peut provoquer des tensions. Vous prenez conscience que votre maison révèle vos décisions antérieures. Il ne s’agit pas de juger, mais de comprendre, d’accueillir ce qui est. Comme vous êtes la personne qui a fait ce choix, vous êtes la personne idéale pour changer cela.

Y a-t-il des conditions pour réussir à appliquer cette méthode ?
La condition nécessaire est l’envie de transformer son existence. Il peut exister une dualité entre le besoin de stabilité et l’envie de passer à autre chose. Dès que l’on comprend que la vie est mouvement, c’est-à-dire que tout bouge en permanence, on sort de la résistance pour accompagner le changement. Vous devenez le partenaire de la Vie en utilisant son mouvement. Le patron n’est plus un obstacle à votre évolution, mais le reflet de votre peur de manquer de reconnaissance ou d’approbation. Votre projet professionnel est un objectif qui va prendre place dans votre tête, dans vos dossiers, dans votre maison avant de se concrétiser complètement. Il peut réveiller des angoisses et des déceptions. La méthode Ho’ome permet de prendre conscience de ce mouvement intérieur et de le reconnaître pour nettoyer les peurs qui en découlent. La réussite de cette méthode résulte de cette acceptation. Le changement se fera, avec ou sans vous, mais vous pouvez choisir de l’accompagner pour que s’accomplissent vos projets.

Peut-on parler de limites à cette méthode ?
La seule limite à cette méthode est celle que chacun voudra bien lui fixer. Le mental est très fort pour imposer des «je ne peux pas», «ça ne marchera pas avec moi» ou encore «c’est impossible». Apprendre à reconnaître le jeu du mental, le manège de l’ego, fait partie de la méthode Ho’ome. Il s’agit d’observer son comportement, ses pensées pour ensuite se dégager des limitations imposées par votre mental. Votre maison est un révélateur de ces limites, par exemple, la façon de circuler dans votre habitation permet de prendre conscience de la fluidité ou de l’absence de fluidité dans votre vie. L’observation de son «intérieur» est un moyen de mieux se connaître. Ensuite, à chacun d’ajuster en fonction de ses objectifs et des problèmes rencontrés. Rien n’est figé, la vie est mouvement, c’est une opportunité fabuleuse pour transformer son existence et se libérer de toute limitation. Le livre «La maison miroir» montre la façon dont cela a transformé mon existence avec la méthode Ho’ome. Elle est issue de ma double expérience avec le Feng Shui et le Ho’oponopono, deux arts ancestraux qui se sont combinés dans mon quotidien. Mon souhait est de permettre à toute personne de se réaliser. Utiliser sa maison, son quotidien, ses peurs et ses rêves pour transformer son existence est à la portée de tous. Cela implique de la persévérance, en appliquant la méthode au quotidien, et du courage, en sortant de sa zone de confort. Le résultat est à la hauteur de votre investissement… sur vous-même. 



source: Le Matin

A voir aussi