Côte d’Ivoire : Tout sur la grande prospérité des affaires marocaines

  • 22 décembre 2020 / Actualité / 130 / Africa - Bi 3


Côte d’Ivoire : Tout sur la grande prospérité des affaires marocaines

La Côte d'Ivoire est le premier bénéficiaire africain des investissements directs marocains étrangers. Ce qui amène des Ivoiriens à se poser des questions sur cette hausse des investissements du Maroc en Côte d’Ivoire.

Les investissements directs marocains (IDM) en Afrique ont plus que doublé au cours des dix dernières années, passant de 3 milliards de dirhams (€ 275 millions), soit 178 milliards F CFA en 2009 à 623,5 millions d’euros, soit 405 milliards F CFA. Une hausse annuelle moyenne de 8,3%, rapporte aujourd’hui InfoMédiaire. Le niveau le plus élevé a été atteint en 2017 (8,8 milliards de dirhams, soit 530 milliards F CFA. 

 

VÉRITABLE HAUSSE

La part de ces investissements dans le total des IDM à l’étranger s’est élevée à 58,7% en 2019, avec une part moyenne de 59,5% durant la période 2009-2019. Vint neuf pays africains en ont reçu l’année dernière contre 9 pays en 2009. La Côte d’Ivoire a occupé la première position avec une part de 21,4%, suivie du Tchad (19,8%) et du Sénégal (14,7%). Ces trois pays représentent à eux seuls, 55,9% du total des IDM en Afrique en 2019.

LES SECTEURS PRISÉS Ce n’est pas l’agriculture ni l’agroindustrie qui en sont les premiers récipiendaires mais les banques (39,4%), les télécommunications (21,1%) et l’industrie (13,5%), soit 74,1% du total des IDM à destination de l’Afrique en 2019. Mais qu’est-ce qui amènent les marocains en Côte d’Ivoire ? Les relations maroco-ivoiriennes connaissent un dynamisme remarquable avec notamment six visites Royales et deux déplacements présidentiels depuis 2013, lesquels ont été marqués par la signature d'une panoplie de conventions de partenariat et la tenue de plusieurs forums économiques.

D'IMPORTANTS PROJETS          

Depuis 2014, a-t-il rappelé, plus de 120 projets ont été lancés dans plusieurs secteurs : Education, transport, finances, industrie, pêche maritime et agriculture, impliquant 50 acteurs marocains s'activant en Côte d'Ivoire et qui ont conclu des partenariats avec quelque 80 opérateurs ivoiriens. Selon le ministre délégué chargé de la coopération africaine Mohcine Jazouli, intervenant en 2019, la coopération maroco-ivoirienne, fondée sur des principes fondamentaux qui en garantissent solidité et pérennité, a connu un nouvel élan à partir de l'année 2013 avec la signature de 160 accords qui ont enrichi un cadre juridique «particulièrement étoffé». C’est tout dire.



source: afriksoir.net

A voir aussi