Algérie- Youcef Yousfi veut "intégrer" l’automobile dans le programme des "industries nationales"

  • 20 août 2017 / Actualité / 594 / Emerging Africa


Algérie- Youcef Yousfi veut "intégrer" l’automobile dans le programme des "industries nationales"

Selon le ministre, la priorité sera accordée aux projets industriels dans la valorisation du phosphate, les engrais, la sidérurgie.  

 

Le nouveau ministre de l'Industrie et des mines, Youcef Yousfi, a pris samedi à Alger ses nouvelles fonctions, en remplacement de  Mahdjoub Bedda, lors d'une cérémonie de passation de pouvoirs organisée au ministère de l'Industrie et des mines en présence des cadres du secteur.

En marge de cette cérémonie, le nouveau ministre Youcef Yousfi a fait état des priorités de l’agenda de son secteur. Selon le Yousfi dont les propos ont été rapportés par la radio nationale, il s’agit essentiellement du dossier de l’industrie de montage automobile.

Pour le ministre, l’objectif principal du secteur dont il prend la charge et qu’il qualifie de « sensible » est d’aller vers l’ « intégration » de l’industrie automobile dans le programme des « industries nationales ».

D’autre part, il a affirmé que la priorité sera également donnée aux projets industriels dans la valorisation du phosphate, les engrais, la sidérurgie et la relance du projet des mines de fer de Ghar Djebilat.  

« Le secteur de l'Industrie et des mines est d'une importance primordiale et constitue l'une des bases essentielles pour la construction d'une économie diversifiée qui aide à sortir de la dépendance aux hydrocarbures, conformément au programme du président de la République », a-t-il dit lors de la cérémonie de passation de pouvoirs, soulignant que le secteur doit progressivement être amené à contribuer à la création de richesses et d'emplois, une démarche qui s'inscrit parmi les objectifs essentiels tracés ».

Le ministre a appelé l'ensemble des cadres du secteur à « apporter leur contribution pour mener à bien cette mission difficile ». « Le secteur apportera une plus-value à l'économie nationale et permettra la création d'emplois notamment au profit des nouveaux diplômés universitaires », a souligné M. Yousfi.


source: maghreb emergent

A voir aussi