Algérie : Sonatrach en quête de joint-ventures pour commercialiser son gaz



Algérie : Sonatrach en quête de joint-ventures pour commercialiser son gaz

LONDRES - Sonatrach cherche à mettre en place des joint-ventures avec des compagnies de commercialisation dans le but de vendre son gaz, dans le cadre d’une nouvelle stratégie d’exportation, a indiqué mardi à Londres le P-dg de la compagnie, Abdelmoumen Ould Kaddour.

Dans son intervention à la conférence "Oil and Money", M. Oudl Kaddour a indiqué que les nouveaux accords avec les entreprises "ne seront pas indexés sur les prix du pétrole et ne porteront pas sur le long terme".

"Nous essayons de trouver de nouvelles voies pour exporter notre gaz et nous cherchons à avoir des joint-ventures en prenant des risques ensemble", a-t-il dit.

M. Ould Kaddour a estimé que "les contrats à long terme et l’indexation sur le pétrole ne sont plus de mise".


Lire aussi: Avec ses 154 filiales, Sonatrach est la seule compagnie africaine à développer de multiples activités


"L’équation offre-demande est une opération risquée, et nous sommes à la recherche d’une nouvelle stratégie pour faire face à cela", a-t-il précisé.

A l’avenir, a-t-il dit, "les traders feront partie de la demande, ce qui veut dire que nous avons besoin de trouver de nouvelles voies pour faire des affaires.

M. Ould Kaddour a souligné que Sonatrach a déjà commencé à réfléchir au moyen de renégocier ses contrats à long termes avec les clients européens, car la majorité de ces contrats expirent d’ici l’an 2021.


Lire aussi: Production gazière : trois nouveaux champs en exploitation au premier trimestre 2018


Le P-dg de Sonatrach a, par ailleurs, exprimé la volonté de l’Algérie de préserver le secteur gazier en dépit du fait que la production est en déclin et d’une consommation nationale avec un taux de croissance annuelle de 6%.

"Ceci, a-t-il dit, nécessite une nouvelle législation pour faire revenir les investisseurs en Algérie dans la production en amont et de développer les vastes ressources du pays en gaz de schiste".

Il a ajouté que la Sonatrach a commencé la production dans deux champs gaziers en 2017, qui produisent plus de 20 millions de mètres cubes, indiquant que deux autres devraient entrer en production en 2018.


source: APS

A voir aussi