Algérie-Production sidérurgique : Fabrication prochaine des tôles plates pour l’industrie automobile



Algérie-Production sidérurgique : Fabrication prochaine des tôles plates pour l’industrie automobile

Si cela venait à être confirmé, le taux d’intégration de la production automobile en Algérie connaîtrait une courbe fortement ascendante avec la fabrication des tôles plates en fer par l’usine industrielle Tosyali Algérie, société spécialisée dans la production sidérurgique.

L'usine située à Oran, qui a coûté 3 milliards de dollars et emploie 12.500 travailleurs, produira et fournira aux unités de montage des tôles plates en fer destinées à la fabrication de la coque des véhicules particuliers. Une manière efficace pour contribuer à réduire le coût de la production sur le marché local et à réduire la facture des importations de structures importées de l'étranger. 
Dans une déclaration à la presse nationale, selon un haut responsable de Tosyali Algérie, le complexe sidérurgique est en train de réaliser une nouvelle unité de production dédiée principalement à la fabrication de tôles plates afin d’approvisionner les usines de montages automobiles en Algérie. La nouvelle filiale qui créera quelque 2.500 emplois directs et plus de 10.000 autres indirects sera, selon le même responsable, opérationnelle dès la fin de l’année 2022, soit dans deux ans. 
Le complexe sidérurgique commencera à produire dans un premier temps une quantité globale de deux millions de tonnes d'ici la fin de l’année 2022, dont une partie de la production sera destinée aux manufactures spécialisées dans la fabrication des appareils électroménagers et autres produits blancs et bruns. L’unité industrielle avec un large champ d'activité et une solide infrastructure dans l'industrie de sidérurgie, a augmenté le volume de production annuel de l'usine et a satisfait le marché algérien des tôles en fer plat et turbines, continuera le processus d'exportation, tout comme l'usine-mère Tosyali, qui a exporté du fer d'Algérie vers plusieurs pays étrangers, à l'instar des États-Unis d'Amérique, avec un volume estimé à vingt-deux mille tonnes, l'an dernier. Par ailleurs, l’activité de Tosyali Algérie inauguré en 2013 s’inscrit dans le cadre de la politique de diversification de l’économie nationale initiée par l’Etat, dans le sillage de la nouvelle vision de développement. Dans le cadre de cette approche, Tosyali Algérie ambitionne de consolider davantage sa démarche à l’export pour l’inscrire dans la durabilité. 
A titre de rappel, Tosyali avait réalisé une opération d’exportation vers la Belgique de 3.000 tonnes de tube méga-pipeline (tube spirale) en fer de grand format, soit 2.000 mètres linéaires de tubes de diamètre supérieur à 1.300 millimètres et d'une épaisseur de 25 millimètres, selon les explications fournies par les responsables en marge d'une opération de chargement des tubes. Tosyali avait également effectué plusieurs opérations d'exportation du rond à béton vers les USA et le Canada pour un total dépassant les 125.000 tonnes depuis le début de l'année courante. Une huitième sera réalisée à la fin de cette semaine via le port de Mostaganem. La valeur de ces exportations est de l'ordre de 120 millions de dollars, a indiqué le directeur du commerce extérieur et du suivi des investissements de Tosyali, M. Ramzi Azzi. Le complexe Tosyali Algérie, dont l’objectif de chiffre d’affaires annuel est d’un milliard de dollars, produit des billettes de fer destinés à la production de rond à béton, puis de laminés marchands et de fil machine. Le fil machine est un produit intermédiaire qui sera ensuite transformé en treillis soudés, clous, fil galvanisé, vis, boulons, fil d’attache, etc.. Ces produits seront fabriqués grâce à une technologie de pointe et satisferont la demande locale, croissante  en Algérie. Ils seront utilisés, par exemple, dans l’industrie automobile et dans celle de la literie. 



source: EL MOUDJAHID

A voir aussi