Algérie: "La pub digitale va exploser" XAVIER DORDOR, DIRECTEUR GENERAL DE CBNEWS

  • 04 décembre 2017 / Actualité / 39 / Africa-Bi1


Algérie: "La pub digitale va exploser"  XAVIER DORDOR, DIRECTEUR GENERAL DE CBNEWS

Profitant de sa présence dans le cadre des 11es Journées euromaghrébines de la communication publicitaire que RH. International Communication a organisées à Alger, à l'hôtel El Aurassi les 29 et 30 novembre écoulé, Xavier Dordor, Directeur Général de CBNews a accepté de répondre à quelques-unes de nos questions. 
L'Expression: Ce n'est pas une première participation aux journées de la Com à Alger?
Xavier Dordor: C'est la 3e fois que je collabore aux Journées de la Com organisées par RH, son fondateur M. Rachid Hessas. Je suis venu en 2013 et 2015. C'est un plaisir que de répondre à son appel et de revenir dans cette ville que j'aime.
Quelle image vous faites-vous de la communication publicitaire en Algérie?
Je constate une évolution très nette de la publicité vers plus de création de talent, et vers des médias plus structurés comme la TV et l'affichage (belle campagne collective dans les rues d'Alger sur la force du média affichage (AP). Mais surtout je vois bien que le pays s'est digitalisé. Pas un jeune sans smartphone, des ordinateurs dans tous les bureaux et je ne suis pas rentré chez des Algérois, mais j'imagine que l'équipement des foyers a progressé. Donc la pub digitale va exploser, elle devrait représenter à terme la moitié des investissements publicitaires de ce pays. Il faut que les agences et les médias s'ouvrent sur le monde extérieur pour prendre conscience de tout ce qui bouge, et l'administration aussi. Il faut aussi que les Gafas respectent l'Algérie et le Maghreb en redistribuant de la richesse créée par les audiences digitales de vos médias.
Vous disiez, ce jeudi, dans votre intervention que la consommation crée de la concurrence, l'organisateur a eu raison de vous relancer sur ce chapitre. Comment la communication peut-elle créer de la concurrence?
La Com soutient les lancements de produits et de services, elle met sur les écrans les produits les plus compétitifs pour obtenir plus de parts de marché...que font les concurrents qui perdent des parts de marché? Ils contre-attaquent, ils imaginent de nouveaux services (téléphonie), ils créent plus de produits (sodas avec plus de fruits et moins de sucre), ils lancent de nouvelles versions de leurs modèles (automobiles)...et font eux aussi des campagnes. Toute la bataille commerciale des marchés est accélérée par la Com. pour doper un secteur économique, ouvrez-lui les écrans de TV et dans la plupart des cas c'est gagné.
Ensuite, je voudrai avoir votre avis sur une réaction d'un expert algérien qui disait «la Pub n'est pas faite pour vendre» partagez-vous cet avis?
La Com, la pub sont là pour répondre à des objectifs fixés à l'avance, des objectifs de notoriété ou d'image comme des objectifs commerciaux: vendre, gagner des parts de marché, faire connaître une promotion (2 pour le prix d'un). Dès lors qu'il y a un message intelligent tout est possible Ce que voulait dire cet expert, c'est que la publicité n'est pas seulement faite pour vendre...
Mais là ou je suis d'accord avec lui c'est que la publicité est plus là pour faire acheter que pour faire vendre, c'est le consommateur qui décide pas le producteur.
Peut-on faire appel à l'histoire et à ses figures les plus controversées, peut être intelligent, mais dans ce contexte, ce n'est sans doute pas approprié.
La Com parce qu'elle utilise les médias et vise un certain public doit respecter le code éthique de ce média et ne pas agresser le public. Elle doit le séduire. Je suis contre une provocation malsaine à caractère historique, politique ou social, même si je suis un fervent partisan de l'humour. Mais ce que je peux dire en privé à quelqu'un et qui n'engage que moi dans ma relation avec cette personne, une marque ne peut pas le dire à des millions de consommateurs sur la place publique.
 


source: L'Expression

A voir aussi