Algérie- Italie : Intensifier la coopération économique



Algérie- Italie : Intensifier la coopération économique

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia et le Premier ministre italien, Guiseppe Conte, ont réaffirmé lundi à Alger, la détermination des deux pays à intensifier leur coopération et à hisser le niveau de leurs relations dans le domaine économique. 
Lors d'une conférence de presse conjointe avec le M. Conte, M. Ouyahia a précisé que les entretiens qui se sont déroulés entre les deux parties, étaient "une occasion qui nous a permis de faire part de notre satisfaction du niveau et des relations bilatérales et d'exprimer la détermination des deux parties à exploiter les multiples opportunités existantes, celles ayant trait au partenariat économique, à la diversification de l'économie algérienne, dans le secteur des hydrocarbures ou dans d'autres secteurs". Le Premier ministre a affirmé que les voies et moyens de consolidation de la coopération économique avaient constitué l'essentiel des entretiens avec M. Conte, en sus de la question libyenne. De son côté, le Président du Conseil des ministres italien a affirmé que la visite de travail qu'il effectue en Algérie, a constitué " une occasion pour relancer le partenariat entre les deux pays et pour intensifier les relations bilatérales". 
Le responsable italien a estimé que les entretiens avec M. Ouyahia étaient " très constructifs et positifs", rappelant l'appui de son pays à l'Algérie, lesquels sont unis par "une amitié profonde fondée sur le respect mutuel, mais aussi sur l'identité méditerranéenne commune". 
L'Algérie est le partenaire le plus important en Afrique et au Moyen-Orient, a noté M. Counte, soulignant les projets communs dans les secteurs de l'énergie et d'infrastructure. 
Concernant les perspectives économiques de la coopération algéro-italienne, le premier ministre italien a prévu une hausse des échanges commerciaux qui passeront de plus de 8 milliards dollars en 2017 à 10 milliards de dollars, compte tenu des projets prévus. Affirmant la disponibilité de son pays à contribuer à travers les projets d'investissement dans la stratégie algérienne de diversification, M. Counte s'est dit confiant que "le dialogue continu et constructif entre les deux pays contribuera efficacement à la consolidation des échanges bilatéraux en faveur des consommateurs et des travailleurs en Algérie". 
A rappeler que les deux pays sont liés par un traité d'amitié, de bon voisinage et de coopération signées à Alger le 27 janvier 2003, outre plus d'une cinquantaine de traités bilatéraux dans les différents domaines. M. Conte était arrivé lundi à Alger pour une visite de travail et d'amitié en Algérie, à l'invitation du président de la République, Abdelaziz 
Bouteflika. Cette visite s'inscrit dans le cadre de la promotion du dialogue de haut niveau entre les deux pays et de l'échange sur les questions d'intérêt commun.
 


source: LE MAGHREB

A voir aussi