Algérie-Inauguration d'un siège de l'AGEA à Biskra : Les entrepreneurs se plaignent du manque de projets



Algérie-Inauguration d'un siège de l'AGEA à Biskra : Les entrepreneurs se plaignent du manque de projets

Profitant de l'inauguration, mercredi dernier, du siège de l'Association générale des entrepreneurs algériens (AGEA) à Biskra, à laquelle les autorités locales, des directeurs centraux, des chefs d'entreprise et le président national de cette organisation patronale, ont été conviés, les entrepreneurs locaux se sont plaints, par la voix de Tayeb Louardi, qui est connu sur la place publique comme étant l'un des plus dynamiques hommes d'affaires de la région, du peu de projets octroyés aux entrepreneurs locaux.
«Beaucoup d'entreprises de construction sont à l'arrêt faute de projets, alors que de gros marchés, et notamment ceux de la réalisation des cités d'habitation sont confiés à des groupes étrangers, chinois et turcs. De plus, des entreprises de plomberie, de quincaillerie, de ferronnerie, de menuiserie et de maçonnerie sont en stand-by. A titre d'exemple, je citerai le gros projet des 1800 logements de l'AADL, confié, dernièrement, à un constructeur étranger. Je pense qu'il aurait fallu le fractionner pour en faire aussi profiter les entreprises locales, dont les activités marchent au ralenti», a-t-il lancé.
En réponse à ces quérimonies somme toute légitimes, Ahmed Kerroum, wali de Biskra, a déploré le manque de compétitivité des entreprises locales et leur défaut de qualification et de main-d'œuvre qualifiée et pérenne pour livrer les projets dans les délais impartis et avec une qualité de travail conforme au cahier des charges. «Les 1 800 logements de l'ADDL sont un projet initié par le ministère de l'Habitat et nous n'y avons aucun droit de regard. Les constructeurs étrangers sont plus efficaces et respectent les délais de livraison, tandis que les entreprises locales nous font perdre beaucoup de temps et d'argent en procédures administratives, telles que les mises en demeure, les résiliations de contrats et la relance des appels d'offres des marchés. Je dois vous dire que par la faute de certaines entreprises défaillantes et qui mettent un temps fou rien que pour la phase des études, la wilaya de Biskra a perdu des milliards et de gros projets qui ont été gelés.
Nous agissons pour les récupérer et si les entreprises locales démontrent leurs capacités à respecter les délais et les termes des conventions avec l'administration, ces projets leur seront confiés. Les comptes de tous les entrepreneurs de Biskra qui ont réalisé des projets ont été apurés. Je me tiens personnellement à votre disposition pour araser toutes les difficultés, mais je vous demande d'être des chefs d'entreprises citoyennes et actives pour l'intérêt commun. Vous êtes appelés à nous donner un coup de main lors des campagnes de nettoyage, car le développement de la wilaya est l'affaire de tous. Je suis de votre coté», a-t-il rétorqué en substance. Se félicitant de l'ouverture de ce nouveau siège à Haï Izdihar (cité des 726 Logements) auquel les directions de la DUAC, de l'OPGI et de l'Agence foncière de Biskra ont accordé toutes les facilités et leurs aides pour sa réalisation, a-t-il été souligné, Khaloufi Miloud, président national de l'AGEA a relevé que les relations tissées entre le responsable de l'exécutif de la wilaya, les directeurs centraux et les entrepreneurs étaient excellentes.
«Ce nouvel espace sera un lieu de réflexion et de concertation, mais aussi de formation et de soutien interprofessionnel. Que le wali de Biskra soit vivement remercié pour son aide et son intéressement. Nous sommes les bâtisseurs de notre pays et nous avons du pain sur la planche. Nous allons enregistrer toutes les recommandations et les difficultés des entrepreneurs de Biskra et les transmettre incessamment aux tutelles concernées», a-t-il ajouté. A noter que cette inauguration, à laquelle des entrepreneurs de Batna ont pris part, s'est terminée, comme il se doit, par une collation offerte aux invités par les entrepreneurs de Biskra.
 


source: El Watan

A voir aussi