Algérie-Constantine - Importés de l'étranger: L'hôtel Cirta attend ses équipements pour ouvrir



Algérie-Constantine - Importés de l'étranger: L'hôtel Cirta attend ses équipements pour ouvrir

Tout en nous confirmant hier l'ouverture de l'établissement hôtelier pour le premier trimestre 2019, «s'il n'y a pas de problème», a-t-il tenu à préciser toutefois, M. Noureddine Bounafaa, le directeur de wilaya du tourisme deConstantine a indiqué que les équipements du grand hôtel Cirta sont tous importés de l'étranger. 
« Le matériel de restauration, de l'ameublement des chambres, de la salle des conférences, tout va arriver de l'étranger, importé par l'organisme chargé de la restauration de cet établissement historique, à savoir la Société d'investissement hôtelier (SIH) », dit-il.
Et quand nous avons insisté pour connaître avec précision la date fixée pour sa réouverture qui est attendue impatiemment par la population, notre interlocuteur a indiqué que le SIH estime que le moment n'est pas encore arrivé pour faire cette annonce car, selon M. Bounafaa, à l'heure actuelle, il y a des lots d'équipements qui ne sont pas encore arrivés de l'étranger. Le directeur du tourisme indiquera quand même que les travaux de finition se déroulant à l'intérieur de l'hôtel sont suivis minutieusement par des spécialistes algériens et italiens qui travaillent en équipes. « Et de par sa précision, ce travail de finition, qu'on peut qualifier de travail d'orfèvre, prend énormément de temps», a-t-il souligné encore. Le travail de fourmi qu'accomplissent ces équipes sur le chantier intérieur ne se voit pas de l'extérieur, ajoute-t-il. Comme, par exemple, l'ancienne faïence qui orne les murs laquelle n'a pas été enlevée mais simplement restaurée, mais d'une manière professionnelle, a noté le directeur. Cette mise au point faite à notre demande répond un peu aux interrogations des citoyens qui ne cessent de poser des questions sur l'ouverture de cet établissement, véritable icône de la ville des ponts, dont la restauration prend beaucoup de temps à leur goût. «Si pour tout ce temps pris par l'opération de restauration on avait construit deux ou trois hôtels ordinaires, ils seraient maintenant fonctionnels », nous a interpellé hier un groupe de citoyens de la ville rencontrés devant le palais Al Khalifa qui fait face à l'hôtel Cirta.
 


source: Le Quotidien d'Oran

A voir aussi