Algérie: Condor produira les implants oculaires à Alger : IL SE LANCE DANS L'OPTIQUE

  • 10 décembre 2017 / Actualité / 493 / Africa-Bi1


Algérie: Condor produira les implants oculaires à Alger : IL SE LANCE DANS L'OPTIQUE

L'usine entrera en production vers l'automne prochain et mettra sur le marché des implants oculaires et des lentilles de contact certifiés ISO et marqués CE. Tout un challenge. 
Condor Group, leader du marché algérien des produits électroniques, électroménagers et multimédias, à travers sa filiale GB Pharma et la société britannique UK Implant ont signé ce jeudi, à Alger, un partenariat pour la fabrication en Algérie d'implants oculaires et de lentilles de contact.
Le contrat a été paraphé par MM. Hocine Benhamadi, CEO de GB Pharma, Rachid Gheribi, Manager Direction Ophtalmique de GB Pharma et Jagrat Dave Natavar, propriétaire de UK Implant. Grâce à ce partenariat, l'Algérie aura le premier laboratoire en Afrique et au Moyen-Orient pour la fabrication d'implants oculaires et de lentilles de contact avec une production de haute technologie et de précision pour devenir par la suite une base pour l'exportation vers les pays africains et arabes, a-t-on annoncé, à l'issue de la signature du contrat.
L'unité de production de ces produits innovants et de haute technologie sera implantée sur le site d'El Achour, sur les hauteurs d'Alger.
L'usine sera lancée vers le mois de mars prochain a annoncé M. Benhamadi, à l'issue de la signature du contrat de partenariat avec UK implants. «Les équipements arriveront vers le mois d'avril ou le mois de mai, avec les certifications qui suivront, l'entrée en production ne sera effective que vers le mois de septembre 2018», a-t-il précisé. M. Rachid Gheribi a pour sa part expliqué: «Les certifications ISO sont le préalable nécessaire à ce type de projet spécialisé. Pour aller à l'export il faut que les produits soient certifiés iso et marqués CE. Deux labels de qualité indispensables car eux seuls ouvriront le monde aux produits «made inAlgeria» en l'occurrence les implants oculaires. L'échéancier s'étalera donc sur au moins une année.»L'unité de production d'implants intraoculaires destinés à la chirurgie de la cataracte sera donc implantée à Alger.
Le partenariat entre GB Pharma et UK Implant, numéro deux mondial dans la fabrication d'implants oculaires, n'est pas le fruit du hasard, signale-t-on. UK Implant dispose aujourd'hui d'un laboratoire Recherche et Développement qui a déjà enregistré 14 brevets. Le partenaire britannique UK Implant met sur le marché en moyenne un nouveau produit chaque semestre. M. Gheribi rappelle par ailleurs, que les implants destinés au traitement de la cataracte ont été lancés pour la première fois dans les années 1945, particulièrement en Angleterre.
«Les Anglais ont à ce titre une très longue expérience en matière d'implantation, de procédure et de process de production; c'est ce qui a orienté le choix de la filiale de Condor à s'allier avec les Anglais pour un partenariat dans un domaine très pointu.
Le monde de l'ophtalmologie ne se résume pas uniquement à la cataracte et à l'implant, aussi, nous allons démarrer d'abord avec la production d'implants, un domaine des plus ardus et jusque-là chasse gardée de quelques pays occidentaux», poursuit le même intervenant qui ajoute que figure dans le projet la production de lentilles de contact et les solutions d'entretien de ces dernières. «Notre ambition consiste à couvrir l'ensemble de l'ophtalmologie et de l'optique. Le domaine connaît un manque cruel de magasins professionnels. Les boutiques qui existent sont gérées le plus souvent par un personnel non qualifié, faute d'école d'optique et de formation d'opticiens lunetiers», relève-t-il, en annonçant l'ouverture d'une école d'optique pour former les opticiens lunetiers et l'adoption d'une approche globale et une vue d'ensemble sur la spécialité en question. La mise en place d'une unité de production permettra ainsi de répondre à la quasi-totalité de la demande exprimée par les professionnels du Système national de santé oculaire sans pour autant remettre en cause la viabilité économique de nos partenaires. «200.000 cataractes se font annuellement en Algérie.
Les rares importateurs tentent tant bien que mal de répondre à la demande exprimée, alors que le créneau est pollué par l'informel. Nous souhaitons mettre un terme à ce dernier et surtout apporter un produit de qualité et traçable. Et ce, d'autant que UK Implant de produits hautement recherchés par les ophtalmologistes du monde entier.
Le lancement de ces produits d'avant-garde en France, en Espagne en Belgique ou en Hollande a toujours connu un total engouement», assure M. Gheribi. «Le projet est porteur d'une grande plus-value. Il crée de l'emploi et évitera au pays les importations en devises fortes, tout en offrant la possibilité d'exporter, non pas vers les pays africains et les pays arabes uniquement, mais aussi vers l'Europe.» conclut-il.
 


source: L'Expression

A voir aussi