ALGÉRIE-Commercialisation des véhicules : L’impérative baisse des prix



ALGÉRIE-Commercialisation des véhicules : L’impérative baisse des prix

Le directeur général de Hyundai Motor Algérie, Omar Rebrab, a indiqué hier à Alger, que les autorités ont émis des signaux forts pour le changement et ce, depuis l’élection du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, dont l’objectif est le développement sur tous les plans et la mise sur pied d’une politique économique et industrielle solide dont les fondations reposent sur des stratégies adéquates.
Abordant l’action de la justice en ce qui concerne le secteur de l’automobile, le patron de HMA n’a pas manqué de rappeler son rôle important pour élucider les conditions entourant le développement de l’industrie automobile ainsi que les causes réelles de sa stagnation. «La justice nous a convoqué et nous avons ainsi bénéficié d’une réhabilitation quant aux préjudices moraux subis. Nous avons également eu droit à l’indemnisation nécessaire qui reste en deçà du tort qu’a connu notre entreprise», dit-il.
Il insistera sur le fait qu’il appuiera la justice dans le traitement des affaires relatives au secteur automobile. Le directeur général ainsi que d’autres professionnels du secteur de l’automobile prévoient également de rencontrer très prochainement le ministre de l’Industrie pour discuter de l’avenir de l’industrie automobile et aborder les solutions et la meilleure façon pour développer le secteur et mettre sur pied une base solide qui répondra à la demande nationale et enclencher par la même occasion le processus de l’export des modèles produits localement. Evoquant la problématique des prix appliqués par les assembleurs automobiles, le patron de HMA a précisé que les tarifs des véhicules «doivent impérativement être revus à la baisse». «Il n’est pas possible que des prix pareils sont affichés sur des véhicules montés en Algérie», explique-t-il tout en qualifiant la politique des prix pratiquée par des usines automobiles de «vol». Le plus grand perdant dans cette situation est le client qui a souffert de la pénurie créée de toutes pièces par les usines pour vendre leurs véhicules au prix qu’elles veulent», a ajouté M. Rebrab.
Pour ce qui est de la perte de la commercialisation de la marque Hyundai sur le marché algérien au profit d’un autre industriel, le Groupe Tahkout, Omar Rebrab dira que les responsables coréens de la maison mère «n’ont pas été corrects avec nous dans le traitement du dossier du montage automobile et cela bien que nous avons en 20 ans d’exercice commercialisé plus de 500.000 unités et représenté la marque de la plus belle des manières».
En ce qui concerne son activité dans le domaine automobile, Omar Rebrab dira que son groupe reprendra crescendo l’activité à travers le développement du service après-vente du véhicule particulier, du poids lourd et des engins dans la succursale de Oued Smar à Alger, ainsi que dans les autres succursales de HMA et de ses distributeurs qui lui sont restés fidèles. «Nous disposons actuellement d’un stock de pièces de rechange de plus de trois milliards de dinars en plus d’une équipe professionnelle dédiée au service après-vente et pièces de rechange dirigée par un nouveau directeur général cumulant une expérience de plus de 16 ans dans le domaine», a-t-il déclaré. Et d’ajouter «Nous avons investi dans l’outil IT qui permet de suivre d’une façon efficace des références que nous n’avions pas avant et le suivi du service client.» Avec ses nouveaux investissements, HMA prévoit de revenir plus forte sur la scène en accordant plus d’importance au service après-vente et la disponibilité de la pièce de rechange pour répondre à la demande et satisfaire le client qui est, selon le conférencier, «celui qui nous fait vivre».


source: EL MOUDJAHID

A voir aussi