Algérie-Commerce: Nouvelle campagne à l'international du «Made in bladi»



Algérie-Commerce: Nouvelle campagne à l'international du «Made in bladi»

 Le gouvernement veut donner un nouvel élan à la production nationale en encourageant les exportations hors hydrocarbures, mais, surtout, encourage les opérateurs nationaux à aller prospecter les marchés extérieurs, a souligné hier mardi un cadre au ministère du Commerce. 
Après Washington, Bruxelles, et Nouakchott, des opérateurs algériens du secteur de l'agroalimentaire, de l'hôtellerie et des services participent depuis lundi au 4ème salon» Hospitality and food», organisé à Doha(Qatar). L'Algérie, invitée d'honneur de ce salon, y participe avec 33 opérateurs économiques, la délégation algérienne étant dirigée par le ministre du Commerce Said Djellab. Chérif Omari, secrétaire général du ministère du Commerce, a souligné à partir de Doha à la radio nationale qu»il y a actuellement un déploiement sur plusieurs fronts à l'international pour faire connaître la production nationale.» Il y a une dynamique globale de soutien à la production nationale, aux exportations hors hydrocarbures. Il s'agit de soutenir, a-t-il dit, les exportations hors hydrocarbures et créer une nouvelle dynamique de la production nationale», avec le lancement de la rencontre» Mentoudj bladi» à Doha. Au Centre des expositions et des congrès de Doha (DECC), un stand d'une superficie de près de 600 m² a été réservé aux opérateurs algériens spécialisés dans l'agroalimentaire, les services et le tourisme.
De son côté, la Société algérienne des foires et exportations (Safex), qui parraine la première participation de l'Algérie à ce salon, devra valoriser la qualité du produit algérien de la filière agroalimentaire, ainsi que des services auprès des autres opérateurs participants et des visiteurs. La 4ème édition du Salon» Hospitality and food» de Doha regroupe des opérateurs et des spécialistes de l'hôtellerie, des fournisseurs de services, et des investisseurs dans un secteur en pleine expansion. Par ailleurs, le SG du ministère du Commerce a précisé que»le gouvernement est en train de mettre en place une nouvelle stratégie pour le renforcement des exportations», estimant que le marché qatari en particulier et celui des pays du Golfe en général est attractif pour les produits algériens.
Les opérateurs algériens, a-t-il ajouté, interviendront»dans une série de rencontres à l'international pour mettre en relief le produit national, après les Etats-Unis, la Belgique, la Mauritanie, et aujourd'hui le Qatar.» M. Omari a indiqué par ailleurs que le problème du transport des marchandises et produits destinés à l'exportation est en train d'être pris en charge par l'Etat, notamment à travers l'entreprise de transports Logitrans. «Il y a une réflexion au ministère pour permettre aux exportateurs algériens de mettre leurs produits sur le marché africain», explique M. Omari, selon lequel» Logitrans mène des études pour le transport des produits destinés à l'exportation»'. «Nous comptons baisser les prix du transport de marchandises vers l'Afrique», a-t-il ajouté, citant la compagnie Air Algérie pour le fret aérien, qui est»concernée pour renforcer les exportations et améliorer la compétitivité du produit national.»
Sur le plan interne,»il y a une campagne pour l'encouragement du produit national. Le gouvernement, affirme le SG du ministère du Commerce, veut améliorer la production nationale, et sa diversification pour sortir de la dépendance des hydrocarbures. «Il s'agit également, explique-t-il,» d'encourager le commerce transfrontalier avec les pays africains, et donc, il y a cette volonté du gouvernement d'encourager la production algérienne, ce qui va renforcer les capacités nationales d'exportation hors hydrocarbures.» Le produit algérien sera par ailleurs à l'épreuve des marchés régionaux, africains et internationaux avec la participation de l'Algérie, annonce M. Omari, aux foires du Gabon, et, surtout, celle du Caire, qui draine des participants de toute l'Afrique et des autres continents, en décembre prochain.
 


source: Le Quotidien d'Oran

A voir aussi