Algérie- À la veille de la venue de la Chancelière allemande en Algérie : Des relations algéro-allemandes bien fructueuses

  • 17 septembre 2018 / Actualité / 71 / Africa-Bi1


Algérie- À la veille de la venue de la Chancelière allemande en Algérie : Des relations algéro-allemandes bien fructueuses

Les relations économiques algéro-allemandes sont en constante évolution et vont connaître un nouveau départ, et surtout avec la visite officielle en Algérie de la Chancelière allemande, Angela Merkel, dès demain lundi, à l`invitation du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. 

A l'occasion de cette visite, sa deuxième en Algérie après celle de 2008, la chancelière allemande sera reçue par le Président Bouteflika et aura des entretiens avec le Premier ministre, Ahmed Ouyahia.
Mme Merkel animera une conférence de presse conjointe avec M. Ouyahia dans laquelle elle évoquera notamment diverses questions liées aux relations algéro-allemandes ainsi que les questions d'intérêt commun.
Et justement à propos des relations algéro-allemandes, il est utile de rappeler que celles-ci ont connu une grande animation.
En février dernier et en matière de politique, la situation sécuritaire du Sahel et la question migratoire ont été au menu de discussions entre le secrétaire général du ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Salah Eddine Dahmoune et le président de la Police fédérale d'Allemagne, Dieter Romann. 
Les deux parties ont salué, à l'occasion de l'audience qu'a accordée M. Dahmoune au président de la Police fédérale d'Allemagne, "la qualité de la coopération entre les deux pays", précise la même source, soulignant que "les échanges ont porté notamment sur la situation sécuritaire du Sahel et la question migratoire".
Ils ont mis en évidence, à ce propos, "le rôle central de l'Algérie dans la stabilité de la région et la disponibilité du pays à partager son expérience en matière de lutte anti-terroriste".
Au mois de mars dernier et plus précisément du 7 au 11 mars l'Office national du tourisme (ONT) a pris part à la 52ème édition de la Bourse internationale du secteur.
Outre l'ONT, une délégation composée d'opérateurs des domaines de l'hôtellerie, du tourisme et des voyages ainsi que d'artisans a pris part à cette manifestation.
Cette manifestation a donc été l'occasion pour les exposants algériens d'assurer la promotion et la commercialisation des produits touristiques algériens. De plus, elle a permis de promouvoir la destination Algérie, en mettant en avant ses sites touristiques, notamment le Sahara, à la "beauté" exceptionnelle et unique, dans la région de la Méditerranée.
La manifestation également été une très bonne opportunité pour les participants algériens afin d'établir des contacts avec les opérateurs touristiques étrangers et les médias.
Quelques jours plus tard, le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni, a reçu l'ambassadeur d'Allemagne, Michael Zenner, avec lequel il a abordé les relations bilatérales algéro-allemandes dans le domaine de l'énergie.
Guitouni et M.Zenner se sont également félicités du développement "favorable" du partenariat stratégique entre les deux pays et ont insisté pour poursuivre les efforts entrepris en vue d'échanger les expériences, transférer le savoir-faire et multiplier les actions de formation notamment dans l'intégration des énergies renouvelables dans les réseaux, l'établissement des scénarios énergétiques, la transition et l'efficacité énergétique.
Par ailleurs et lors de l'audience que lui a accordée le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Said Bouhadja, le président de la délégation parlementaire allemande, Kai Gehring a évoqué les possibilités de coopération future entre l'Algérie et l'Allemagne en matière parlementaire.
Bouhadja a insisté sur l'importance de la mise en place de projets de formation au profit des jeunes algériens en bénéficiant de l'expérience allemande en matière de formation professionnelle mais aussi en matière de formation au profit des personnels parlementaires, notamment dans le domaine de l'utilisation des technologies modernes.
Ainsi, le Bundestag est disposé à "renforcer" sa coopération avec le Parlement algérien par l'examen des possibilités de formation à même de permettre à l'Algérie de bénéficier du programme de bourses parlementaires allemandes et de l'expérience de l'Allemagne dans la formation professionnelle et l'enseignement.
Au mois de juin dernier, le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya a reçu l'ambassadeur de l'Allemagne, en Algérie, Michael Zenner avec qui il a évoqué l'état et les perspectives de coopération entre les deux pays. 
Le ministre des Finances et l'ambassadeur d'Allemagne ont ainsi échangé des points de vue sur les moyens de renforcer davantage la coopération algéro- allemande, notamment dans le domaine de la promotion de la petite et moyenne entreprise (PME).
Zenner a indiqué que l'Algérie jouit de grandes potentialités économiques et offre des opportunités d'investissement très appréciables pour les investisseurs étrangers, notamment allemandes, dont la présence en Algérie remonte au lendemain de l'indépendance de l'Algérie.
Et nul doute qu'avec le nouvel ambassadeur d'Allemagne en Algérie, Mme Ulrike Maria Knotz, qui a été reçu par le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, au début du mois en cours avant de lui remettre les copies figurées des lettres de créances l'accréditant en qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République Fédérale d'Allemagne auprès de la République algérienne démocratique et populaire, les relations entre les deux pays vont se poursuivre avec plus d'intensité et de développement.
Sur le plan économique et commercial, il est important de rappeler que l'Algérie a appelé lors de la 6ème réunion de la commission mixte algéro-allemande tenue au mois de février 2017, à plus d'investissements allemands productifs en Algérie. Encore faut-il aussi rappeler que l'Allemagne était un partenaire économique '"important" en matière de développement industriel en Algérie.
Il y a lieu de noter le bon niveau de coopération entre les deux parties depuis la création de la commission mixte en 2011. D'ailleurs, il est tout aussi important de noter que tous les avis et observations de la partie allemande ont été pris en compte afin de promouvoir la coopération entre l'Algérie et l'Allemagne dans tous les domaines.
Les travaux de la commission ont été sanctionnés par des projets stratégiques mutuellement bénéfiques susceptibles de renforcer à l'avenir les relations bilatérales.
Entre autres secteurs intéressant la partie allemande, figure le partenariat dans les secteurs de l'énergie et du développement industriel, les projets d'infrastructure de base.
Tout est basé sur un partenariat qui consiste à satisfaire les besoins des deux pays dans les différents domaines à travers la concrétisation des projets communs..
En marge de la réunion, un mémorandum d'entente a été signé entre la société allemande Henckel et la société de production d'insecticides Asmidal. Ceci s'est passé au moment où les deux parties ont signé le procès-verbal de la 6ème réunion de la commission mixte.
Il est évident que la venue de la Chancelière allemande en Algérie dès demain sera bien saisie par les deux parties afin de consolider les relations entre les deux pays et surtout assurer la promotion du partenariat entre les deux pays dans tous les domaines.
 


source: LE MAGHREB

A voir aussi